jeudi 21 novembre 2019

Découverte : Le mystère de l’ancêtre du requin élucidé

Une équipe internationale de paléontologues a examiné plusieurs crânes et un squelette rarissimes et presque intacts de l’ancêtre du requin, datant de 360 millions d’années, découvert dans la région du Lac Maïder, à l’est du Maroc.

Les fossiles proviennent de deux espèces de requins du genre Phoebodus, qui ont disparu au cours de la période carbonifère, il y a environ 299 à 359 millions d’années, ne laissant aucune espèce ancestrale connue. Il s’agit d’une découverte exceptionnelle étant donné que les seules traces existantes des requins Phoebodus étaient leurs dents.

Selon les chercheurs, ces fossiles ont survécu car la région où les requins sont morts était un bassin océanique peu profond. Leurs corps étaient recouverts de sédiments et la circulation de l’eau était limitée, alors que le faible taux d’oxygène leur a permis de se fossiliser sans être détruits par des prédateurs ou dégradés par des bactéries.

Néanmoins, les fossiles étant fragiles, l’équipe a donc choisi de les examiner à l’aide d’un scanner plutôt que de les extraire du roc. Les images reconstituées par les paléontologues ont montré que le Phoebodus avait un corps long et mince doté d’un crâne et d’une mâchoire plats. La créature ressemble ainsi beaucoup plus à une anguille géante qu’à un requin typique.

LR

Voir aussi

Essaouira classée dans le réseau mondial des villes les plus créatives au monde (UNESCO)

Essaouira classée dans le réseau mondial des villes les plus créatives au monde (UNESCO)

Le classement par l’UNESCO de la ville d’Essaouira dans le réseau des 246 villes les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.