Action culturelle : Plaidoyer en faveur de l’art…

Mohamed Laaraj , ministre de la Culture et de la Communication, s’engage dans une politique volontariste et novatrice, en direction des arts et de la culture, notamment du Festival National des Arts Populaires de Marrakech, organisé par l’Association le Grand Atlas (AGA) et confirme un très grand intérêt au domaine culturel et artistique.

En effet, lors de l’ouverture du Colloque National sur l’Education  Artistique, organisé par son Département sous le thème «L’éducation artistique, base de l’édification d’une école attractive et d’une société créative», le ministre avait souligné: «La composante artistique constitue une condition sine qua none à la formation de l’individu et à la construction de la société, dans la mesure où cette forme d’expression humaine que représente l’art soit intégrée dans toute composante artistique; ce qui demeure un préalable indispensable à la réforme de l’éducation par une réelle présence dans le milieu scolaire et pédagogique».

Aussi le département de la Culture s’est-il fermement engagé à renforcer l’arsenal juridique relatif à l’art, de manière à intensifier sa présence dans les différents milieux de formation, d’arts et de musique, sans toutefois faire de discorde entre politique culturelle et politique éducative.

Ce «schéma d’orientations culturelles» a largement été mis à profit, grâce au ministre, pour le mettre en phase avec les importantes évolutions positives qu’à connues le Maroc dans tous les domaines artistiques, accentuant par là la réhabilitation des industries culturelles, pour aussi incarner le parti pris des droits culturel et de démocratisation au travers de nombreux et fructueux partenariats.

Mohamed Laaraj reste fidèle à ses déclarations en faveur du milieu artistique et culturel, suscité par un ensemble de dispositions partenariales qui témoignent de la grande diversité culturelle de toute manifestation artistique du Royaume, dont le Festival National des Arts Populaires de Marrakech (FNAP).

Ce Festival est, désormais, entré dans une nouvelle phase de son histoire, à son 50ème anniversaire, faisant le pari d’une multitude de mouvements artistiques, en allant vers l’universel. C’est un grand rendez-vous des richesses culturelles et artistiques des provinces du Royaume qui sont immense et se distinguent par leur originalité. C’est l’occasion pour le FNAP de démontrer l’élégance de ses différents genres et styles de musique et de danse qui couvrent plusieurs disciplines, dépendantes les unes des autres, que l’on peut regrouper en trois grands domaines: la danse, la musique et l’Espace; autant d’expressions culturelles et artistiques qui envahissent, aujourd’hui, le paysage rural et urbain.

HD

Voir aussi

Festival du film d’El Gouna : L’actrice marocaine Nisrin Erradi vient d’être récompensée

La cérémonie d’ouverture de la 3è édition du festival du film d’El Gouna, organisée jeudi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.