lundi 23 octobre 2017

Maroc : Repli des parts de marché français

Siege afd france

Le recul des échanges marocains avec les entreprises de l’Hexagone vient d’être confirmé par l’Administration des douanes.

Alors que les parts de l’Espagne et de la Chine sur le marché marocain ont progressé respectivement de 11% et 5,7%, celles de la France s’inscrivent en repli de 11%. La raison derrière ce recul est la sortie d’entreprises françaises du capital de Maroc Telecom et de sociétés pharmaceutiques. C’est ce qui ressort des chiffres du rapport de l’Administration des douanes. Résultat, l’Espagne a détrôné la France en tant que premier fournisseur du royaume, avec 505 milliards d’euros d’exportations, impliquant quelque 2.000 entreprises dont 800 installées au Maroc. Plus d’un tiers des investissements de l’Espagne en Afrique est capté par le Maroc.
Autre pays qui monte en puissance dans ses échanges avec le Maroc, la Chine. Le Royaume nourrit de grandes ambitions dans son partenariat avec l’Empire du milieu qui a annoncé des investissements de l’ordre de 100 milliards de dollars vers le continent africain. Toutefois, la France reste le premier investisseur étranger au Maroc avec 100 milliards de dirhams environ en 2013.

Importants investissements d’ici 2017

Les deux années à venir verront d’importants investissements français au Maroc via l’Agence Française de Développement (AFD). Ainsi, l’Etat français engagera, jusqu’en 2017, un investissement conséquent pour des projets de développement durable au Maroc, dont le coût s’élève à environ 8 millions de dollars. Les secteurs visés seront essentiellement ceux des Energies renouvelables, de la formation et de l’appui aux stratégies sectorielles. A propos des stratégies sectorielles, le constat général est que les appuis ont efficacement apporté des progrès dans le domaine du renouvellement et de la modernisation des cadres législatifs et sectoriels. Des secteurs comme la gestion des finances publiques et de la fiscalité, ou encore les infrastructures liées à la santé telles que la mise en place de la couverture médicale de base, ont connu une nette amélioration. Il faut dire que la coopération entre le Maroc et la France s’annonce plus fructueuse au profit des ressortissants.

Anas Hassy

Voir aussi

SM le Roi préside un Conseil des ministres axé sur le volet social

Le Conseil des ministres présidé par SM le Roi Mohammed VI, lundi 2 octobre 2017 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.