L’Onhym fait le point de la prospection

Amina benkhadra dg onhym photo le Reporter

Entretien avec Amina Benkhadra, Directeur Général de l’Office National des Hydrocarbures et des Mines (Onhym)

«2013 et 2014, des années record en programmations de travaux et investissements!»

La mission de l’Onhym consiste à trouver du pétrole ou du gaz. Est-ce le cas ?

L’Onhym continue de déployer tous ses efforts pour encourager et intensifier l’exploration pétrolière des bassins sédimentaires marocains, par ses propres moyens ou en partenariat.

Avec quels résultats ?

Les efforts entrepris par l’Onhym ont été couronnés par le développement du portefeuille de partenariat de l’Office le rendant aussi riche que diversifié.
31 sociétés pétrolières internationales, parmi lesquelles des majors, des Super indépendants et des Indépendants, opèrent actuellement dans les différentes régions du Maroc aussi bien en offshore qu’en onshore.

Où en est leur prospection ?

Aujourd’hui, les zones les plus avancées en termes d’exploration verront la réalisation des puits d’exploration durant la fin de l’année 2013 et courant de l’année 2014.
Ainsi, 11 puits seront forés sur les zones où nos partenaires ont évalué un potentiel de ressources risquées. D’ailleurs 3 puits ont démarré ce mois-ci:
au large d’Agadir Sidi Ifni, sur le permis de Foum Draa ; dans le Gharb ; et à Sidi Mokhtar, dans le bassin d’Essaouira.
Pour les 8 autres, 4 sont dans la région du Gharb, 3 dans le Sebou et 1 à Tarfaya Offshore.
Par ailleurs, 20 forages sont prévus en 2014.

Sait-on quel est le potentiel ?

Il convient de préciser que l’évaluation du potentiel pétrolier d’un bassin nécessite de nombreuses analyses et études progressives, parfois très longues, selon la nature et la complexité géologique du bassin considéré. Ces travaux et investigations ont recours à des techniques, en perpétuelle évolution, et demandent des investissements très lourds.
Seule la réalisation des forages et de tests pourrait éclairer sur l’existence ou non d’hydrocarbures.
Cependant, les experts internationaux des compagnies qui opèrent en onshore et en offshore marocain concordent à qualifier notre pays de région potentiellement encourageante.

Et l’avis de l’Onhym ?

L’Onhym, dans le cadre d’une action planifiée, et en concordance avec sa stratégie globale, poursuivra l’impulsion et la consolidation de la nouvelle dynamique de l’exploration pétrolière, en attirant le maximum d’investisseurs internationaux, en intensifiant davantage les travaux de recherche dans notre pays, tout en espérant avoir des résultats probants dans un proche avenir.

Propos recueillis par BA

Domaine minier, au 16 août 2013 (Source ONHYM)

Domaine minier

Voir aussi

La Turquie réitère son “plein soutien” à l’intégrité territoriale du Maroc

La Turquie réitère son “plein soutien” à l’intégrité territoriale du Maroc

La Turquie a réitéré, jeudi à Rabat, son “plein soutien” à l’intégrité territoriale du Maroc, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.