vendredi 15 décembre 2017

Les surprises du Maroc (3)

Ceremonie maroc senegal dakar mai 2015

Le Groupe d’Impulsion Economique maroco-sénégalais (GIE), qui a été mis en place à Dakar lors d’une cérémonie présidée par SM le Roi Mohammed VI et le président sénégalais Macky Sall, devra aider au développement d’un partenariat gagnant-gagnant dans différents secteurs entre les deux pays qu’il lie au niveau des secteurs privés et publics.

GIE : Pour un partenariat gagnant-gagnant

A la faveur de la mise en place de ce groupe et du renforcement mutuel des secteurs privés des deux pays, ces derniers vont même pouvoir envisager ensemble une coopération plus dynamique dans le reste de l’Afrique, du fait des relations particulières et historiques et de la coopération économique qu’ils sont en train de développer.
Ce Groupe d’Impulsion Economique maroco-sénégalais est une structure mise en place par les deux pays pour structurer et dynamiser leurs relations de partenariat économique, favoriser la co-émergence, promouvoir le partenariat entre les secteurs privés des deux pays et assurer le suivi de la réalisation des accords privé-privé et public-privé entre les deux pays. La méthodologie pour atteindre ces objectifs consiste en la mise en place d’une feuille de route et un travail continu d’évaluation à travers la tenue d’un forum économique pour faire le point sur la mise en œuvre de la feuille de route et de l’avancement des différents chantiers lancés.

Le GIE maroco-sénégalais, qui se réunira chaque six mois, est co-présidé par les ministres des Affaires étrangères et les présidents des patronats des deux pays. Il comprend 10 secteurs d’activités identifiés comme prioritaires, avec une coprésidence de chaque côté.
La création de cette nouvelle structure intervient dans le cadre des Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI pour consolider davantage les relations avec le Sénégal, un pays frère avec qui le Royaume développe une coopération fructueuse et multiforme.
Elle s’inscrit également en droite ligne de la vision des deux chefs d’Etat, SM le Roi Mohammed VI et le président Macky Sall, visant à faire de la coopération bilatérale un modèle en Afrique. Ce nouvel instrument, objet d’un mémorandum d’entente signé à Dakar devant SM le Roi et le président sénégalais, témoigne de la diversité des accords qui existent entre le Maroc et le Sénégal et de la volonté commune d’élargir leurs domaines de coopération.

Pêche artisanale : Un point de débarquement aménagé

SM le Roi et le président sénégalais ont donné le coup d’envoi des travaux de construction d’un point de débarquement aménagé de pêche artisanale dans le site de Soumbédioune à Dakar. L’enveloppe réservée à ce projet, financé par la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, est estimée à 20 MDH.
Le projet comprend dix entités visant à améliorer la réception des poissons, ainsi que le quotidien des artisans pécheurs. Il s’agit entre autres d’une halle aux poissons, d’une chambre froide, d’une fabrique de glace, des espaces socio-collectifs, des bureaux administratifs, d’un espace de transformation du poisson, d’un marché de vente au détail, des ateliers mécaniques et des pontons pour le débarquement du poisson.
Le ministère sénégalais de la Pêche et des Affaires maritimes assurera la gestion, l’affectation des aménagements du projet aux pêcheurs bénéficiaires et l’entretien des composantes du projet dès sa réception.
La réalisation de ce point de débarquement aménagé a pour objectifs la création d’un pôle de développement socio-économique, la génération d’emplois et l’amélioration des conditions de travail des pêcheurs locaux, tout en leur offrant un cadre structuré pour une activité artisanale déjà présente sur le site, avec un important potentiel de développement à venir.
Le site, qui se situe dans la baie de Soumbédioune, dans le quartier de Médina, abrite 306 pirogues et environ 1.500 marins.

Immobilier : La «Cité des fonctionnaires»

Sa Majesté le Roi, accompagné du Président sénégalais, a visité le projet immobilier «Cité des fonctionnaires», réalisé dans le pôle urbain de Diamiadio à Dakar par Peacock Investments, filiale du groupe marocain Holmarcom.
La «Cité des fonctionnaires» qui couvre une superficie globale de 73 hectares, porte sur un programme de logements destinés aux fonctionnaires et aux salariés de la classe moyenne du Sénégal. Mobilisant un investissement global de l’ordre de 37 milliards de francs CFA, ce projet, fruit d’un partenariat entre un groupe marocain et des opérateurs sénégalais, porte sur la réalisation de 2.850 logements. Il s’inscrit dans le sillage de l’engagement du Royaume, sous l’impulsion de SM le Roi, pour la contribution au développement socioéconomique des pays frères et amis, dont le Sénégal, à travers des projets à fort impact social.
Il reflète également l’approche du partenariat gagnant-gagnant fondant la politique africaine du Royaume et visant à faire profiter les pays du continent africain en général et le Sénégal en particulier de l’expertise marocaine, hautement appréciée, dans le domaine du logement et de l’habitat et ce, dans le cadre de partenariat Sud-Sud.
Il s’agit d’un programme immobilier qui cible principalement les fonctionnaires, mais également la classe moyenne des travailleurs sénégalais et de la diaspora à la recherche de logements individuels dans les environs de Dakar, à un prix accessible.
Les travaux portent sur l’aménagement de parcelles de 150 m2 pour une superficie habitable de 60 à 76 m2, ainsi que sur la construction de logements villas de type «Kheweul» (F3) et R+1 et «Ibis» (F4). Un total de 230 villas et de 150 lots de terrains viabilisés seront livrés en juillet 2015.
Le chantier se présente sous forme de projet intégré qui prévoit la construction d’un ensemble d’équipements, de services publics et de zones de commerce, afin de mettre à la disposition des habitants toutes les commodités du quotidien, notamment une école, un centre de santé, une mosquée, un centre commercial et des terrains de sport.
Le pôle urbain de Diamiadio sera une ville nouvelle, avec un centre international de conférences, des hôtels, un pôle ministériel, la deuxième université de Dakar, un pôle industriel et commercial et un pôle pour les sports et les loisirs.

Electricité : L’expérience exportable

Sa Majesté le Roi et le président sénégalais ont également procédé à l’inauguration du raccordement au réseau national électrique sénégalais, des villages Massar Teugue et Yamane Seck situés dans la commune rurale Sakal, dans le Département de Louga (nord du Sénégal).
A cette occasion, le DG de l’ONEE, Ali Fassi Fihri, a indiqué que ce raccordement s’inscrit dans le cadre des concessions d’électrification rurale attribuées à l’ONEE, notant que cette attribution, résultat d’un processus d’appel d’offres international mené avec professionnalisme et rigueur par les autorités sénégalaises compétentes, constitue une nouvelle illustration de la capacité des entreprises africaines à relever les défis du développement.
Relatant le Programme d’Electrification Rurale Global du Maroc qui a permis, en l’espace de 15 ans, de généraliser l’accès à l’électricité sur tout le territoire du Royaume, le DG a noté qu’à travers ces deux concessions, le Maroc vise le partage avec le Sénégal de sa riche expérience en matière d’électrification rurale, dans l’objectif de contribuer à la concrétisation de son ambitieux programme d’électrification rurale. Fassi Fihri a salué les partenaires financiers qui ont soutenu le projet, notamment la Banque mondiale, la Banque africaine de développement et la Banque islamique de développement.
Le projet de raccordement au réseau national électrique sénégalais des villages Massar Teugue et Yamane Seck s’inscrit dans le cadre de deux concessions d’électrification rurale attribuées à l’ONEE par l’Etat sénégalais, suite à deux appels d’offres internationaux. Le projet qui profite à 87 foyers, soit un nombre de près de 400 ménages et fournira le courant électrique à 3 mosquées, deux écoles et un centre de santé, a mobilisé un budget de 30 millions de francs CFA.

Hamid Dades

Voir aussi

Le Roi Mohammed VI en Côte d’Ivoire : De quoi est faite la relation ?

A l’occasion du 5ème Sommet UA-UE, dont les travaux se sont ouverts le 29 novembre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.