jeudi 23 novembre 2017

Cité Mohammed VI Tanger Tech : Les assurances de Othman Benjelloun

Dans un article mis en ligne par le site électronique «Le Desk» (site lancé par l’ex co-fondateur du défunt hebdomadaire «Le Journal», Ali Ammar), de gros doutes ont été exprimés au sujet du projet sino-marocain de la ville industrielle «Cité Mohammed VI Tanger Tech».

Les doutes et critiques ont exclusivement concerné deux principaux protagonistes. D’une part, le Président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Ilias El Omari, qui se présente comme l’initiateur du projet et son principal négociateur auprès de la partie chinoise. Et, de l’autre, le partenaire chinois, signataire de l’engagement pour la réalisation de ce projet, le Groupe HAITE.

Le Groupe BMCE Bank of Africa, quant à lui, qui est le «banquier, assureur et promoteur des investissements» du projet, ne fait l’objet d’aucune mise en cause, pas plus qu’il n’est visé par une quelconque critique, dans cette enquête du «Desk».

Le Président du Groupe BMCE, Othman Benjelloun, a cependant tenu à dissiper les inquiétudes qui pourraient naître à propos de la faisabilité du projet, pour deux raisons au moins.

La 1ère concerne la partie marocaine. C’est un projet qui a été lancé par le Roi et qui implique tout le gouvernement, ainsi que de nombreux responsables du pays. Othman Benjelloun, protagoniste essentiel dans ce projet, ne peut laisser penser que ce pourrait être un «projet-mirage», dont la crédibilité du Souverain et du pays pourraient faire les frais.

La 2ème raison a trait à la partie chinoise. Ménager le partenaire chinois, a paru indispensable au Président Benjelloun. Tant pour préserver le projet –sans le partenaire chinois, il tomberait à l’eau- que pour préserver les relations maroco-chinoises dont Othman Benjelloun est l’un des premiers et actifs défenseurs (partenariat avec le secteur bancaire chinois, enseignement du mandarin dans les dizaines d’écoles MedersatCom de la Fondation BMCE…). Voici le texte intégral de la déclaration du Président de BMCE bank.

«Le 20 mars dernier à Tanger, fut lancé, sous la présidence de Sa Majesté le Roi qui était accompagné de l’ensemble des membres de son Gouvernement et de ses Conseillers ainsi que des représentants des autorités publiques et privées, un projet majeur et inédit dans les annales économiques du Royaume.

Il s’agit de la Cité Mohammed VI Tanger Tech, une cité industrielle moderne, futuriste, écologique, connectée aux nouvelles et futures technologies, une Cité qui est, en même temps, résidentielle prévoyant pour ses habitants, un mode de vie sain autant que productif.

Cette Cité est prévue d’éclore aux portes de l’Europe dans une zone mitoyenne du plus grand port de transbordement d’Afrique, Tanger Med. Elle devrait accueillir plus de 200 entreprises chinoises et ainsi, permettre d’employer dans le secteur industriel, de l’Habitat, de la Santé et de l’Education, plus de 200 000 personnes dans les 10 ans à venir.

C’est une réalisation futuriste qui impliquera un investissement colossal de l’ordre de 10 à 11 Milliards de Dollars, soit plus de 105 Milliards de Dirhams.

Sont autant de gages de la réussite future de sa réalisation et du sérieux garanti de sa mise en oeuvre, le fait que Sa Majesté le Roi se soit lui-même déplacé à Tanger pour en présider la cérémonie de lancement et que cette cité porte son nom, – Cite Mohammed VI Tanger Tech, également le fait, que se trouvent ainsi pleinement engagées, plusieurs autorités nationales et territoriales, au même titre que deux grands groupes privés.

Sont alors parties prenantes de la Convention signée devant le Souverain, le Ministère de l’Intérieur, le Ministère des Finances, le Ministère du Commerce et de l’Industrie, la Wilaya de Tanger, la Région de Tanger Tétouan Al Hoceima, aux côtés du Groupe HAITE et de BMCE Bank of Africa.

Notre groupe participe à ce projet d’envergure au titre de banquier, d’assureur, et de promoteur des investissements prévus d’y être opérés.

La mise en oeuvre de ce projet est en bonne voie, je l’affirme solennellement. 2000 ha de terrain sont identifiés et en cours de cession par l’État aux promoteurs Sino-Marocains. Il a déjà fait l’objet de délimitation et de bornage par l’Administration marocaine.

Les plans de conception et d’exécution sont très avancés et les travaux devraient débuter au courant du second semestre, c’est-à-dire incessamment.

La mobilisation de notre groupe est sans réserve. La détermination des partenaires chinois est régulièrement réitérée, quelle que soit la complexité d’un projet assurément de longue haleine. L’engagement de l’ensemble des composantes étatiques donne à ce Partenariat Public-Privé, national et international, une dimension exceptionnelle qui fera de la Cité Mohammed VI Tanger Tech un modèle pour le Maroc et pour l’ensemble du continent africain.

Afin d’éclairer l’opinion publique, au Maroc et à l’étranger, par rapport aux modalités et autres spécificités du projet et, par la même occasion, dissiper toutes inquiétudes ou doutes à ce sujet, une présentation à la presse est prévue d’être faite au Siège de BMCE Bank of Africa à la veille de la célébration de la Fête du Trône, soit avant le 30 juillet prochain».

Déclaration signée le 10 juillet 2017

Voir aussi

Maroc : Le Roi Mohammed VI reçoit le président de la Commission de l’UA

SM le roi Mohammed VI a reçu, vendredi 3 novembre 2017  au Palais royal de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.