Violation des droits humains | L’impunité du polisario interpelle la crédibilité de la communauté internationale (ONG espagnole)

La communauté internationale et, plus particulièrement, les organisations s’activant dans le domaine de la préservation des droits de l’homme sont appelées à assumer leur responsabilité dans la protection des séquestrés dans les camps de Tindouf et mettre fin à l’impunité dont jouissent les milices du ‘’polisario’’, a affirmé Mme Inmaculada Ocana, présidente de l’Association ‘’Alhayat pour la coopération internationale’’, une ONG espagnole basée à Séville.

‘’Fermer les yeux sur les atrocités commises chaque jour dans les camps de Tindouf, sur le sol algérien, est inadmissible. Le moment est venu pour que la communauté internationale agisse’’, a relevé Mme Inmaculada dans un entretien à la MAP, en marge d’une conférence, organisée à la prestigieuse université Pablo Olavide de Séville, par son ONG, sous le thème ‘’Droits et libertés’’.

‘’La crédibilité des organisations internationales est en jeu. Chaque partie doit assumer sa responsabilité pour mettre fin aux souffrances d’une population victime d’une situation déplorable’’, a ajouté la militante associative espagnole.

D’autant plus, a-t-elle dit, plusieurs rapports d’instances internationales ont confirmé les pratiques inhumaines du ‘’polisario’’, sous le regard ‘’silencieux et complice’’ du régime algérien, d’où la nécessité d’une ‘’réaction déterminée et ferme’’, en vue d’élucider ce qui se passe réellement dans les camps et de faire en sorte que les tortionnaires répondent de leurs actes.

Les chioukhs des tribus sahraouies appuient les efforts de restaurer la libre circulation à Guergarate

‘’Alors que les provinces du Sud du Maroc sont un ciel ouvert pour les observateurs internationaux, qui constatent de visu les progrès réalisés dans tous les domaines, les séquestrés dans les camps de Tindouf, eux, subissent d’innombrables violations’’, a poursuivi Mme Inmaculada, qui a effectué récemment une visite à Laâyoune et Dakhla à la tête d’une délégation de son association.

Elle a mis, à cet égard, l’accent sur le développement que connaissent les provinces du Sud, soulignant la ‘’dynamique’’ enclenchée, ces dernières années, pour faire des villes de Laâyoune et Dakhla des ‘’pôles d’investissement et de développement’’.

Les projets d’envergure lancés par le gouvernement marocain, englobant tous les secteurs d’activité, garantissent une ‘’vie digne’’ aux populations locales qui participent également à la gestion de leurs affaires de manière effective, a fait noter la présidente de l’ONG espagnole.

‘’Grâce aux investissements réalisés par le Maroc lors de ces dernières années, les villes du Sahara marocain n’ont rien à envier aux villes européennes les plus développées en termes d’infrastructures et de bien-être’’, a insisté Mme Inmaculada, se disant ‘’impressionnée’’ par l’implication des jeunes et des femmes dans ce processus de développement.

La rage algérienne

Pour Mme Inmaculada, ‘’la seule solution aux souffrances des séquestrés dans les camps de Tindouf est le règlement du différend artificiel autour du Sahara marocain, sur la base de l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc en 2007 et qui jouit du soutien de la communauté internationale’’.

‘’Les États-Unis d’Amérique, l’Allemagne, l’Espagne et plusieurs pays européens influents ont déjà exprimé leur appui à l’approche présentée par le Maroc. Ainsi, tous les chemins mènent vers l’autonomie sous souveraineté marocaine’’, a-t-elle souligné.

‘’L’ONU doit exercer des pressions sur l’Algérie et le polisario pour accepter cette solution, qui est la plus réaliste et la plus juste pour sortir de l’impasse et mettre fin aux souffrances de milliers de familles retenues contre leur gré dans les camps de Tindouf’’, a conclu la militante des droits de l’homme.

LR/MAP

,

Voir aussi

Transport Aérien | RAM relance sa ligne directe Casablanca – Sao Paulo

Royal Air Maroc (RAM) a annoncé, vendredi, la relance de sa ligne aérienne directe Casablanca …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...