Flash Infos

Syrie Les journalistes oubliés

Il y a actuellement seize journalistes étrangers qui sont retenus en otage ou portés disparus en Syrie. Dans le détail, il y a quatre Français, deux Américains, un Espagnol, un Jordanien d’origine palestinienne, un Libanais, un Mauritanien

et six autres sur lesquels -à la demande des familles et des médias- il n’y a pas de communication pour ne pas gêner les négociations.
Dans un rapport publié le 6 novembre dernier, on note une augmentation des enlèvements et des risques pour les journalistes étrangers depuis la fin du printemps 2013. On constate un renforcement d’un groupe appelé «ISIS» (en français, l’État Islamique d’Irak et du Levant, une branche d’Al-Qaïda créée en 2004), dont la présence s’est accentuée dans les zones libérées et qui a décidé de s’en prendre délibérément aux journalistes et à tous les acteurs de l’information, qu’ils soient étrangers ou syriens. On a constaté depuis septembre ou octobre derniers, dans plusieurs forums djihadistes, des mentions sur la nécessité d’enlever des journalistes étrangers, pour des raisons qui ne sont pas toujours très évidentes d’ailleurs.
Outre les journalistes étrangers, il y a également une vingtaine d’acteurs de l’information syriens -principalement des citoyens journalistes ou des activistes de l’information- qui sont dans la même situation.

Voir aussi

Loi sur le renseignement : La France critiquée

«La France renonce à ses liberté», «ère Bush-esque», loi «radicale». Au lendemain de l’adoption par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.