Sommet de l’UA | Le président kényan annonce une conférence sur le financement de l’éducation pour tous

Uhuru Kenyatta Ua

Le président kényan Uhuru Kenyatta a annoncé samedi que le Kenya et le Royaume-Uni co-organiseront une conférence de deux jours sur le partenariat mondial pour le financement de l’éducation pour tous, les 25 et 26 juillet de cette année.

S’exprimant à l’occasion de la 34ème session ordinaire du Sommet de l’Union africaine (UA) qui se tient par visioconférence, Uhuru a déclaré que l’objectif de cette conférence est de collecter 5 milliards de dollars pour garantir que tous les enfants, en particulier ceux des pays en développement, aient un accès équitable à une éducation de qualité.

“Vous conviendrez tous avec moi que nos enfants ont été les plus durement touchés par la pandémie (Covid-19)”, a noté le président kényan qui a appelé les gouvernements africains à “mettre de côté les ressources adéquates pour garantir que tous les enfants, filles et garçons et ceux en situation de vulnérabilité, puissent retourner à l’école et terminer leurs études”.

Uhuru a aussi invité les chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine à se joindre à cet effort et à s’engager à protéger les budgets de l’éducation dans leurs pays respectifs.

En outre, le président kényan a exprimé la nécessité pour les gouvernements africains d’investir de manière plus agressive dans l’amélioration de l’accès et de la qualité de l’éducation, y compris dans le domaine des technologies d’enseignement et d’apprentissage, pour combler le fossé de l’éducation.

“Nos enfants sont l’avenir de ce continent et nous, en tant que dirigeants, devons leur garantir un avenir meilleur et aussi préserver et protéger leur bien-être”, a souligné M. Kenyatta, qui a mis l’accent sur la nécessité de ne pas relâcher la lutte contre le paludisme alors même que le continent s’attaque à la pandémie de Covid-19.

“Alors même que nous poursuivons la lutte contre Covid-19, restaurons nos économies et garantissons l’avenir de nos enfants grâce à l’éducation. Il ne faut non plus oublier que le paludisme reste l’une des plus grandes menaces pour la santé de nos enfants et de tous nos citoyens à travers le continent”, a-t-il insisté.

LR/MAP

Voir aussi

Algérie,Hirak

Algérie | Un collectif dénonce l’intensification de la répression par “un régime dans l’impasse”

“Nidaa-22″, un collectif œuvrant à rassembler toutes les sensibilités du mouvement populaire en Algérie”, a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.