Flash Infos

«Seins» ni touche !

A-t-on jamais entendu parler de quelqu’un qui n’aime qu’une partie de sa conjointe? C’est le cas d’un quinquagénaire péruvien qui n’aimait en sa femme que «les seins» ! Il en était tellement fou qu’il s’est installé en France et a épousé cette femme délaissant son pays et la grosse fortune qu’il y avait! Toute sa vie était axée sur les seins de son épouse morte au bout de juste 4 ans de mariage…

Dans un premier temps, le bonhomme a caché cette mort à la famille et aux amis de la défunte… Puis il a décidé de la déclarer… Lors des émouvantes funérailles tout le monde avait remarqué que le bonhomme se comportait naturellement et n’était pas trop attristé par le décès de son épouse. «A voir sa tête, on la croirait encore vivante», témoignait une amie de la défunte… En effet, pour lui, elle était et restera encore et toujours à la maison. Lui seul savait qu’on enterrait sa femme sans «ses seins ». Il les avait soigneusement coupés, remplis de silicone et collés sur une planche qu’il a accrochée au mur de sa chambre à coucher, à laquelle personne n’avait accès!

Par hasard, un jour, la femme de ménage y est entrée, profitant d’un moment de distraction du bonhomme. Il l’a surprise en train de mesurer sa poitrine à la «grandeur» accrochée au mur! Elle a échappé de justesse à la mort puisqu’elle a été violemment frappée par le bonhomme qui s’est ensuite, emparé de sa toile et mis les voiles!

Sa fuite n’a pas duré longtemps puisque, suite à la plainte de la femme de ménage, la police l’a arrêté. Il a été condamné à un an d’emprisonnement et 15.000 euros d’amende pour «atteinte à l’intégrité du cadavre ». «Pas cher comme prix pour une aussi belle toile », a-t-il dit, avec un large sourire, après avoir entendu la sentence! «J’aurai le droit de garder mon tableau en prison ? », a-t-il encore dit au juge. Vrai « seins-glé» ce mec !

Voir aussi

SAM’inspire!

Dans l’Etat de Virginie, aux Etats-Unis, il est formellement interdit de faire l’amour en pleine …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.