Sécurité Ça dépend du Maroc et de l’Algérie…

Avec la révolution libyenne qui a précipité la chute du régime Kadhafi, les observateurs s’accordent à dire que les armes circulent à flot dans le Sahel.

Le journaliste français, Alexandre Adler, a estimé à Rabat que «le problème de la sécurité au Sahel, c’est tout simplement celui de l’établissement des régions sans Etat». Al-Qaïda, a-t-il précisé, «choisit des régions vides, non étatisées». Et de conclure: «On ne règlera le problème de la sécurité au Sahel que sur la base d’une entente forte entre le Maroc et l’Algérie, les deux grands Etats du Maghreb qui doivent coopérer dans ce domaine; sur la base d’une coopération plus vaste, à savoir maghrébine».

Voir aussi

AP-UPM

UpM | Création d’un groupe de travail chargé de l’examen et du suivi de l’étape “post-Covid-19”

Le Bureau de l’Assemblée Parlementaire de l’Union Pour la Méditerranée (AP-UPM) a décidé de créer …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.