Rabat | Tenue de la 1ère réunion de la commission chargée de la réforme de retraite

La commission chargée de la , dont la création s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des conclusions de l’Accord social et de la Charte Nationale du Dialogue social, a tenu, mercredi à , sa première réunion sous la présidence de la de l’ et des , Nadia Fettah.

Intervenant à cette occasion, Mme Fettah a souligné que la réforme de la retraite constitue un chantier “stratégique” qui aspire à faire aboutir un long processus de réformes, avec la mise en place d’un système de retraite à deux pôles “public” et “privé”, à même de garantir les droits des affiliés actuels et futurs.

Elle a, dans ce sens, relevé que la création de cette commission émane de la volonté du Gouvernement, des syndicats et des associations professionnelles des employeurs de lancer la réforme systémique des régimes de retraite, dans un cadre de dialogue ouvert et constructif entre l’ensemble des partenaires.

La CDG renforce sa bonne gouvernance avec de nouvelles certifications internationales

L’objectif étant de mettre en place un système de retraite à deux pôles “public” et “privé”, conformément aux recommandations de 2013 de la Commission nationale chargée de la , a-t-elle expliqué.

Et de soutenir que cette commission, constitue un levier essentiel pour la reprise du dialogue autour de ce chantier stratégique et une occasion d’échanger avec les partenaires sociaux sur leurs attentes.

Dans leurs interventions, les représentants des centrales syndicales et des organisations et associations professionnelles des employeurs ont salué cette initiative et ont rappelé leurs attentes quant aux objectifs qui sont assignés à ce chantier.

Ils ont, dans ce même contexte, validé la démarche de travail et le calendrier des travaux de cette commission qui devraient aboutir avant le prochain round du dialogue social à un scénario de réforme et une feuille de route pour sa mise en œuvre.

Ont pris part à cette première réunion, les représentants des syndicats les plus représentatifs (l’Union Marocaine du Travail, l’Union Générale des Travailleurs du et la Confédération Démocratique du Travail) et des organisations et associations professionnelles des employeurs (la Confédération Générale des Entreprises du et la Confédération Marocaine de l’Agriculture et du Développement Rural).

Les nouveaux challenges du développement au Maroc débattus à Paris

Ont participé également à la réunion les représentants des départements ministériels concernés, de l’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale, de la Caisse Marocaine des Retraites, du Régime Collectif d’Allocation de Retraite et de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale.

LR/MAP

Voir aussi

Marrakech,Global Capital Markets,AMMC

Marrakech | Ouverture de la Conférence internationale “Prévoir l’imprévisible – un trilemme pour les marchés des capitaux”

Les travaux de la Conférence internationale “Global Capital Markets – Expect the unexpected : a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...