Flash Infos

Prévention routière Parce que la vie n’a pas de prix…

La facture socio-économique de l’insécurité routière au Maroc s’élève à 14 milliards de DH par an, soit l’équivalent de 2% du PIB. Une campagne de sensibilisation aux dangers de la route est lancée en pleine période estivale.

Confrence Rabbah scurit routire juillet 2013

Lors de la conférence de presse qu’il a donnée à Rabat, pour présenter le programme de la traditionnelle campagne de sensibilisation aux dangers de la route durant la période estivale, Aziz Rabbah, ministre de l’Equipement et du Transport a annoncé la bonne nouvelle aux médias, chiffres à l’appui.

A fin mai, a-t-il lancé, le nombre des accidents mortels a chuté considérablement: -16,7% par rapport à la même période de l’année 2012. Parallèlement, le nombre des tués a diminué de 15,55%. Ainsi, près de 700 vies ont été préservées. Le nombre des blessés graves a reculé de 14,8% et celui des blessés légers de 3,8%.
Le gouvernement, a souligné le ministre de l’Equipement et du Transport, accorde beaucoup d’importance à la vie des citoyens marocains. «Pour moi-même, a dit Aziz Rabah, l’important n’est pas tant l’argent que la vie».

2 caravanes de sensibilisation

Il a été décidé, a annoncé le ministre, de lancer une campagne itinérante, en utilisant deux caravanes de sensibilisation dans quelques villes, sous le thème «Parce que la vie n’a pas de prix». Prenant son départ à Harhoura (environs de Rabat), la première caravane s’est dirigée vers Agadir. La seconde ira à Oujda en passant par Tanger.
En plus de ces deux caravanes de sensibilisation, il est prévu la création d’espaces dédiés aux jeunes, dont le but est de les habituer à de meilleurs comportements sur la voie publique.

Grande mobilisation sur nos routes

A un moment où la période des grandes vacances estivales connaît annuellement une densité de la circulation soutenue, avec quelque 350.000 voitures en plus des MRE (Marocains résidant à l’étranger), le Comité national de la prévention routière a mobilisé, cette année, d’importants mécanismes au niveau des ressources humaines et matérielles dans le but de sensibiliser nombre d’usagers de la route, MRE, enfants et jeunes.

Consolider la culture de la prévention routière

La Caravane de la vie et les espaces éducatifs constituent un événement de communication qui vise à la mobilisation générale de l’ensemble des intervenants régionaux et locaux pour appuyer les activités éducatives concernant la sécurité routière. Cette opération vise également à consolider la culture et les valeurs de la prévention et de la sécurité routières et, du même coup, à mobiliser tous les usagers de la route autour d’un projet sociétal dont l’objectif est de limiter l’absence de la sécurité routière et à impliquer les citoyens et les composantes de la société civile dans la lutte contre les accidents de la route.

Chantiers éducatifs

Pour réussir cette opération de sensibilisation d’envergure contre les dangers de la route, il est prévu des mécanismes de pédagogie modernes à travers l’organisation de chantiers éducatifs, kermesse et carnaval. Ces derniers visent à inciter enfants et jeunes à adopter des comportements positifs à travers une approche éducative qui marie divertissement et spectacle, d’une part, et enseignement et découverte des énergies créatives des enfants, d’autre part.
Les accidents de la route coûtent à l’Etat 14 milliards de DH/an. C’est l’équivalent de 2% du PIB. La route au Maroc tue 14 fois plus qu’en France et 11,7 fois plus qu’aux Etats-Unis, sachant que le parc automobile du Royaume ne dépasse guère les 3 millions de véhicules, selon les chiffres du Comité national de prévention des accidents de la circulation. Ainsi, la facture socio-économique de l’insécurité routière au Maroc s’élève à 14 milliards de dirhams par an.

Voir aussi

Nécessité de se concentrer sur les priorités fixées dans le discours du Trône

Nécessité de se concentrer sur les priorités fixées dans le discours du Trône

Le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani a souligné la nécessité de se concentrer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.