Portugal | Le chômage grimpe à 9,6% cette année

Portugal | Le chômage grimpe à 9,6% cette année

Le taux de chômage au Portugal devrait atteindre 9,6% cette année contre 6,5% l’année dernière, en raison de la pandémie du Covid-19, selon les prévisions du Programme de stabilisation économique et sociale.

Ces prévisions n’incluent pas l’estimation du déficit public pour 2020, mais celui-ci devrait se situer “entre 6 et 7%” du Produit intérieur brut (PIB), a souligné le ministre des Finances Mario Centeno, cité par des médias locaux.

En 2019, le Portugal avait dégagé un excédent budgétaire de 0,2% du PIB, un résultat historique pour un pays qui avait dû se soumettre à une sévère cure d’austérité pour surmonter la crise de la dette enregistrée en 2011.

Par ailleurs, la crise sanitaire du Covid-19 va provoquer au Portugal une récession économique de 6,9%, selon les mêmes prévisions inscrites par le gouvernement dans son budget supplémentaire.

Le nouveau scénario macroéconomique a été dévoilé dans le décret, paru samedi soir au journal officiel, détaillant les mesures du Programme de stabilisation économique et sociale adopté jeudi dernier pour aider les ménages et les entreprises les plus touchés par l’impact de l’épidémie du coronavirus.

“En 2020, nous anticipons une forte contraction de l’économie portugaise en raison du choc économique provoqué par la pandémie de la maladie Covid-19 et les mesures de contention mises en oeuvre”, souligne le document.

Le recul du PIB, estimé à 6,9% après une croissance de 2,2% en 2019, représentera “la plus importante contraction enregistrée au cours des dernières décennies”, ajoute-t-il.

Après la chute du PIB de 2,3% déjà observée au premier trimestre, l’effet négatif de la pandémie sur l’activité économique se fera sentir “principalement au deuxième trimestre 2020”, estime le gouvernement qui prévoit une reprise de la croissance de 4,3% en 2021.

En outre, cette année, les exportations vont chuter de 15,4%, l’investissement reculera de 12,2% et la consommation des ménages baissera de 4,3%, tandis que les dépenses publiques augmenteront de 3,1%.

LR

Voir aussi

HRC des réfugiés dans le monde gravement menacée

HCR | L’éducation des réfugiés dans le monde gravement menacée

En l’absence de mesures immédiates et audacieuses adoptées par la communauté internationale pour contrer les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.