Politique migratoire | Assurer une meilleure intégration dans la société

Politique migratoire,OIM,PNUD,M4SD

La migratoire du Royaume vise essentiellement à assurer une meilleure intégration des migrants dans la société marocaine, a indiqué, lundi à Rabat, Ahmed Skim, le Directeur des Affaires de la migration, au ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Intervenant à l’ouverture de la 2ème réunion du Conseil du programme mondial Programme mondial -PNUD sur la Migration au Service du Durable (), M. Skim a fait savoir que ce programme s’inscrit parfaitement dans le cadre de la migratoire adoptée en 2013 par le Maroc et ce, grâce à la vision et aux directives éclairées de SM le Roi Mohammed VI.

Elle a pour objectif d’assurer une meilleure intégration des migrants dans la société marocaine, notamment à travers le soutien à des initiatives concrètes au niveau local, en matière de facilitation d’accès des migrants aux services de bases, mais aussi l’appui aux institutions publiques afin d’intégrer efficacement les questions liées à la migration dans leurs stratégies sectorielles respectives aux niveaux national et régional, a-t-il expliqué.

M. Skim a aussi souligné que la contribution des migrants dans le est aujourd’hui une question cruciale, aussi bien dans les pays d’accueil que dans les pays d’origine, estimant que l’universalité des droits humains fait que ces migrants doivent avoir accès à l’éducation, l’emploi, la santé et surtout et .

Pour sa part, l’Ambassadeur de Suisse au Maroc, Guillaume Scheurer a affirmé que la réunion annuelle du programme mondial est une opportunité de rencontre et d’interactions entre les différentes parties prenantes, ajoutant qu’il s’agit une initiative promue par la Suisse avec le PNUD (Programme des Nations unies pour le ).

Il s’agit de faire le point sur l’état d’avancement des objectifs fixés et de planifier les prochaines actions, a-t-il fait savoir, soulignant que cette réunion est particulièrement pertinente et utile vu qu’au niveau , la migration contribue considérablement à favoriser le développement.

Lire aussi
ENSP : 1ère école d'hiver régionale sur la santé sexuelle des migrants

M Scheurer a, en outre, mis en avant l’importance de coopération de tous les acteurs, notamment autorités publiques, secteur privé et acteurs de la société civile pour assurer une meilleure gouvernance et répondre collectivement aux défis de la migration actuellement, saluant les initiatives du Maroc en matière de politiques migratoires.

De son côté, la cheffe adjointe de l’OIM Maroc, Botella Teresa a indiqué que ce dialogue permettra de générer beaucoup de savoirs et de bonne pratiques pour le déploiement de nouveaux partenariats au profit d’une meilleure gouvernance de la migration, à tous les niveaux de l’État.

Évoquant le leadership du Maroc dans les stratégies migratoires, elle a relevé que la marocaine est en adéquation avec les objectifs du développement durable et peut être prise comme exemple dans le contexte africain, dans la mesure où elle inclut plusieurs acteurs dans la gouvernance de la migration.

La cheffe adjointe de l’OIM Maroc a également assuré que cette rencontre constitue un moment de réflexion et une opportunité pour un échange fructueux entre les représentants de 11 pays, autour des bonnes pratiques de chaque pays en vue d’identifier les meilleures pistes à suivre pour que les migrations aient un impact positif sur le développement durable.

Lancé en 2019, le programme mondial OIM-PNUD en est à la phase III d’un effort de longue date visant à ouvrir la voie à une méthodologie plus intégrée de la gouvernance des migrations, à promouvoir la cohérence des politiques et à favoriser les bénéfices pour les communautés, conformément aux priorités de développement nationales et locales.

Le programme vise à montrer dans quelle mesure l’intégration de la migration dans les politiques de développement et dans les autres politiques sectorielles donne des résultats sur le terrain qui contribuent directement à l’atteinte des ODD de l’agenda 2030, faisant ainsi le lien entre la politique et la pratique.

LR/MAP

Voir aussi

CONFINTEA VII,Marrakech,Education des Adultes

Marrakech | Ouverture de la 7ème Conférence Internationale sur l’Education des Adultes

Les travaux de la 7ème Conférence Internationale sur l’Education des Adultes (CONFINTEA VII) ont démarré, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...