Nouakchott et Dakar renforcent leur partenariat dans le domaine de la pêche

La Mauritanie et le Sénégal ont signé, mardi à Nouakchott, un nouveau protocole d’application de la convention de partenariat dans le domaine de la pêche et d’aquaculture scellée entre les deux pays en 2001.

Selon le nouvel accord, le Sénégal bénéficie d’un quota de 50.000 tonnes au niveau des côtes mauritaniennes, portant sur les espèces pélagiques à l’exception du mulet jaune et la courbine.

Ce quota sera accordé à pas moins de 500 embarcations, à condition que 6% de cette flotte traditionnelle soit 30 embarcations doivent débarquer obligatoirement en Mauritanie.

En vertu du nouveau protocole d’application, le Sénégal fournira des quantités suffisantes d’alevins pour l’empoissonnement de cinq mares, notamment du lac de Foum Gleita .

Il a été convenu également de respecter les périodes d’arrêts biologiques instituées par la Mauritanie dans la zone définie et de renforcer la coopération en matière de formation.

Signé par le ministre mauritanien de la Pêche et de l’Economie maritime, Moctar Alhousseyni Lam et son homologue sénégalais, Papa Sagna Mbaye, ledit protocole, conclu pour une durée d’une année renouvelable, vise à favoriser un partenariat avantageux entre les deux pays dans le domaine de la pêche maritime.

Agadir L’étrange affaire des bateaux noyés

LR/MAP

,

Voir aussi

Le Burundi veut tirer profit de l’expérience marocaine en matière de décentralisation (Sénateur)

Le Burundi veut tirer profit de l’expérience marocaine en matière de décentralisation étant donné que …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...