L’UE accorde une aide belge de 290 M€ à Brussels Airlines

L'ue Accorde Une Aide Belge De 290 M€ à Brussels Airlines

La Commission européenne a autorisé vendredi une mesure d’aide d’un montant de 290 millions d’euros en faveur de la compagnie aérienne “Brussels Airlines” dans le contexte de la pandémie de Covid-19.

Grâce à ce paquet de mesures de soutien de 290 millions d’euros, qui prend essentiellement la forme d’un prêt à taux d’intérêt bonifiés, mais qui comprend également une modeste injection de fonds propres, la Belgique fournira au groupe SN, auquel appartient Brussels Airlines, les liquidités dont il a un urgent besoin pour résister aux répercussions de la crise actuelle, a indiqué dans un communiqué Margrethe Vestager, la vice-présidente exécutive de la Commission chargée de la politique de concurrence.

Par ailleurs, a-t-elle ajouté, la Belgique sera suffisamment rémunérée pour le risque supporté par ses contribuables, et l’aide sera assortie de restrictions visant à limiter les distorsions de concurrence.

Le régime d’aide belge en faveur de Brussels Airlines comprend un prêt à taux d’intérêt bonifiés d’une durée de 6 ans et d’un montant pouvant atteindre 287,1 millions d’euros, non convertible en fonds propres, qui peut être utilisé sur demande pour des décaissements minimums de 30 millions d’euros, ainsi qu’une recapitalisation de 2,9 millions d’euros sous la forme de parts bénéficiaires, un instrument hybride considéré comme constituant des fonds propres au regard des règles comptables belges.

Selon l’exécutif européen, cette aide s’intègre dans un ensemble plus large de mesures de soutien octroyées par l’Allemagne à tout le groupe Lufthansa dont fait partie le groupe SN. À la suite de l’octroi de l’aide par la Belgique, l’aide globale antérieurement accordée au groupe Lufthansa sera réduite en conséquence.

La mesure d’aide belge a été approuvée dans le cadre de l’encadrement temporaire des aides d’État adopté par la Commission européenne afin de permettre aux États membres de l’UE d’exploiter pleinement la flexibilité prévue par le règlement européen en matière d’aides d’État, dans le but de soutenir l’économie face à la crise du coronavirus.

L’encadrement temporaire, qui restera en vigueur jusqu’à fin décembre 2020, permettra aux États membres de garantir la disponibilité de liquidités suffisantes pour les entreprises de tous types et de préserver la continuité de l’activité économique.

LR

Voir aussi

joe biden climat

Les États-Unis officiellement de retour dans l’accord de Paris

Les États-Unis sont officiellement revenus vendredi dans l’accord de Paris, au moment où l’administration du …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.