Libye Le Premier ministre kidnappé et libéré

Le Premier ministre libyen, Ali Zeidan, a été enlevé pendant quelques heures par un groupe d’ex-rebelles affirmant agir sur ordre du parquet, dans un pays en proie à une insécurité et une instabilité croissantes depuis la chute de Mouammar Kadhafi.

Le chef du gouvernement de transition a été enlevé à l’hôtel Corinthia où il réside pour des raisons de sécurité. «Un grand nombre d’hommes armés sont entrés dans les lieux très tôt jeudi. Mais nous n’avons rien compris à ce qui se passait», a déclaré à l’AFP un employé de l’hôtel.
Le Premier ministre britannique, David Cameron, s’est entretenu au téléphone avec M. Zeidan, lui assurant que Londres aiderait Tripoli à «venir à bout des problèmes de sécurité» afin de «parvenir à une Libye stable, libre, pacifique et prospère».
Le président français, François Hollande, a de son côté exprimé son «inquiétude» après ce kidnapping et appelé la communauté internationale à agir pour aider les autorités libyennes à rétablir la sécurité.

Voir aussi

Loi sur le renseignement : La France critiquée

«La France renonce à ses liberté», «ère Bush-esque», loi «radicale». Au lendemain de l’adoption par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.