Les exigences du RNI

Le Rassemblement national des indépendants (RNI, troisième force politique à la Chambre des représentants avec 54 parlementaires) a donné, mardi 16 juillet, le OK au président du parti, Salaheddine Mezouar, pour entamer des discussions avec le chef de gouvernement. Le Comité exécutif du RNI a ainsi mandaté Mezouar pour une éventuelle participation à la coalition gouvernementale, mais à des conditions. Selon des sources proches du parti, le RNI exige une refonte du programme gouvernemental voté par le Parlement en janvier 2012, surtout que le RNI avait voté contre ce texte, il y a presque un an et demi. Le RNI exige aussi une refonte de la structure du gouvernement et une redistribution des portefeuilles ministériels. La troisième condition exigée par le Rassemblement est que Abdelilah Benkirane se comporte en tant que chef de l’Exécutif et non en leader de parti et que toutes les décisions soient prises en concertation avec les partis qui participent à la gestion de la chose publique.

Voir aussi

Chambre des représentants,projets de loi

La Chambre des représentants adopte 6 projets de loi à caractère socio-économique

La Chambre des représentants a adopté à l’unanimité cinq projets de loi relatifs aux établissements …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.