Le Parlement européen ne doit pas s’impliquer dans la crise entre le Maroc et l’Espagne

Parlement européen,Parlement panafricain

Le Parlement européen ne doit pas s’impliquer dans la crise entre le Royaume du Maroc et l’Espagne, car il s’agit d’une crise bilatérale qui peut être résolue par des moyens diplomatiques ou à l’aide d’une négociation directe, a affirmé jeudi le président sortant du Parlement panafricain (PAP), Roger Nkodo Dang.

«Le Parlement Panafricain appelle son homologue européen à s’abstenir de toute prise de position susceptible d’exacerber les tensions et appelle les deux parties à résoudre la crise dans un cadre purement bilatéral», souligne Nkodo Dang dans un communiqué parvenu à la MAP.

Il s’est félicité de la décision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour le retour de tous les mineurs marocains non accompagnés, entrés illégalement dans l’Union européenne. «Les faits prouvent que le Royaume du Maroc joue son rôle dans la lutte contre le terrorisme, l’immigration illégale et la traite des êtres humains, dans le respect des principes et des exigences du partenariat qui l’unit à l’Union européenne et à son environnement régional», a-t-il soutenu.

Le président sortant du PAP ajoute que le Maroc joue également un rôle important dans la gestion du dossier de la migration en Afrique, «ce qui a été félicité à maintes reprises par les Chefs d’Etat et de gouvernements africains, ayant désigné SM le Roi Mohammed VI Champion de la Migration en Afrique».

Lire aussi
Droits de l’Homme | Le régime algérien pointé du doigt par le Parlement européen

De même, et dans le cadre de sa politique de partage d’expérience, particulièrement en matière de migration, le Royaume du Maroc a pris l’initiative d’abriter le premier centre africain dédié à l’étude et à l’examen de ce fléau, désormais intitulé «l’Observatoire Africain des Migrations», s’est-il enorgueilli.

M. Nkodo Dang a rappelé, à cet égard, le strict respect des engagements pris par le Parlement européen et le Parlement Panafricain pendant le Sommet des Chefs d’Etats et de Gouvernements de l’Union Africaine et de l’Union européenne, tenu à Abidjan en 2017. Les deux parties avaient en effet convenu, entre autres, du fait que «tous problèmes opposant deux Etats relèvent des relations bilatérales entre ceux-ci et les deux Parlements ne peuvent intervenir qu’au cas où ceux-ci ont débattu de ce problème au préalable».

Pour rappel, le Parlement Panafricain est basé à Johannesburg, en Afrique du Sud.

LR/MAP

Voir aussi

Maroc Covid-19

Covid-19 | 132 nouveaux cas, près de 24,42 millions primo-vaccinés

Un total de 132 nouveaux cas d’infection au nouveau coronavirus (Covid-19) et 158 guérisons ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

WeePie Cookie Allow cookie category settings icon

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.

WeePie Cookie Allow close popup modal icon