Le Ministère de la Justice finalise le code de procédure pénale

ministre de la Justice,Abdellatif Ouahbi,code de procédure pénale

Le ministère de la Justice est en train de finaliser le projet de code de procédure pénale, a affirmé, lundi à Rabat, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi.

Répondant à une question orale au sujet de la « révision du code de procédure pénale » posée par le groupe du Parti authenticité et modernité à la Chambre des représentants, M. Ouahbi a indiqué que le code « nécessite quelques légères modifications et observations », que le ministère finalisera à la fin de cette semaine.

Parmi les modifications apportées au code de procédure pénale, il a cité la consolidation des garanties pour les accusés stipulant, entre autres, la présence d’un avocat dans les commissariats de police au moment de l’audition, l’établissement de certaines conditions de détention provisoire, le recours aux bracelets électroniques en cas de mise en liberté provisoire, la présence d’une assistante sociale pour les femmes et les enfants, et le renforcement des mécanismes de coopération internationale et des moyens électroniques de lutte contre la criminalité.

Ces amendements comprennent également la modification d’un ensemble de dispositions relatives à la détention, notamment l’adoption d’amendes et de peines alternatives, a-t-il poursuivi.

Lire aussi
L'avocat Eric Dupond-Moretti nommé ministre de la Justice en France

Il a ajouté que le ministère compte introduire un nouveau code de procédure conférant aux « avocats les mêmes moyens que le ministère public et assurant l’équilibre entre les parties, outre la composante électronique pour l’échange des procès-verbaux et des correspondances ».

M. Ouahbi a estimé que le code de procédure pénale constitue le fondement de la démocratie, du fait que les garanties prévues par cette loi protègent les citoyens contre tout abus de pouvoir et leur garantissent les droits à la défense.

Notant que ce code peut être perçu comme un régime général qui garantit à l’accusé comme à la victime le droit à un procès équitable, il a soutenu que le développement du domaine judiciaire est tributaire de l’existence d’une procédure pénale avancée.

Et de conclure que le ministère se penchera, une fois le projet de code de procédure pénale achevé, sur les projets de code civil, du code criminel et du code des professions.

LR/MAP

Voir aussi

France-Maroc,pandémie de la Covid-19

Covid-19 | Suspension des vols à destination et en provenance de la France

Les autorités marocaines ont décidé de suspendre les vols réguliers de passagers à destination et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

WeePie Cookie Allow cookie category settings icon

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.

WeePie Cookie Allow close popup modal icon