Le Maroc, un modèle de coexistence et de tolérance entre les religions

L’ambassadeur Deborah Lipstadt, envoyée spéciale des Etats-Unis chargée de surveiller et combattre l’antisémitisme, a souligné, jeudi à Tanger, que le Maroc est un modèle de coexistence et de tolérance entre les religions.

S’exprimant lors d’une rencontre avec les étudiants du master « Guide des villes et des circuits touristiques » à l’Institut supérieur international de tourisme de Tanger (ISITT), Mme Lipstadt a affirmé que le Maroc est un pays de tolérance et de coexistence, et que l’histoire des Juifs dans le Royaume indique qu’ils faisaient vraiment partie de la société marocaine.

La diplomate américaine a, à cet égard, salué les efforts déployés par le Maroc en matière de lutte contre l’antisémitisme et les préjugés et l’intérêt particulier accordé par le Royaume à cette question, relevant que la composante juive a fait toujours partie de l’identité et de la culture marocaines.

Cette visite, qui s’inscrit dans le cadre du projet « DAKIRA », financé par l’Agence des Etats Unis pour le développement international (USAID) et implémenté par l’association Mimouna, a été l’occasion pour Mme Lipstadt d’échanger avec les étudiants de l’Institut autour des questions liées à la lutte contre l’antisémitisme et la haine, la cohabitation, la tolérance et au respect de l’autre dans sa différence.

Mme Lipstadt a, dans ce sens, souligné l’importance de la promotion du dialogue inter-religieux et interculturel, à travers le partage des connaissances et la lutte contre les préjugés, notant que le Maroc est un partenaire dans la lutte contre l’antisémitisme.

UA | La coopération militaire entre le Maroc et les pays africains s'inscrit dans la vision solidaire et traditionnelle du Maroc sous la conduite éclairée de SM le Roi

Pour sa part, le directeur des études hébraïques à l’association Mimouna, Abdou Ladinou, a indiqué que la visite de Mme Lipstadt à l’ISITT est l’occasion de débattre avec les étudiants de plusieurs questions en relation avec le dialogue interculturel, la coexistence interreligieuse, l’ancrage des juifs au sein de la société marocaine, et la lutte contre l’antisémitisme et la haine.

De son côté, le directeur de l’ISITT, Adnane Afquir, a souligné que la diplomate américaine a tenu une réunion avec le staff pédagogique et administratif de l’Institut, et une rencontre avec les étudiants du master spécialisé « Guide des villes et des circuits touristiques – Patrimoine judéo marocain », en vue d’échanger sur les questions en relation avec la cohabitation, la tolérance, et le respect des autres religions. Après avoir rappelé que ce master, le premier du genre au Maroc, a été initié par l’association Mimouna, en partenariat avec le ministère du Tourisme et l’USAID, M. Afquir a précisé que cette formation, conçue pour apporter aux étudiants des connaissances et des compétences dans le domaine du tourisme juif et à former des guides touristiques parlant la langue hébraïque, répond aujourd’hui à une demande de plus en plus importante de la part des membres de la communauté marocaine de confession juive des quatre coins du monde.

Entretiens entre SM le Roi et le Président gabonais Ali Bongo

Le responsable a, par ailleurs, relevé que l’Institut constitue, depuis toujours, un espace de partage, de cohabitation et de diversité culturelle, puisqu’il accueille chaque année des étudiants de plus de 25 nationalités.

Dans le cadre du projet « DAKIRA », l’USAID et l’association Mimouna oeuvrent à développer et à instaurer une approche participative et unique pour la préservation éducative de l’histoire multiculturelle du Maroc. Au cours de sa visite au Royaume, Mme Lipstadt a pris part à une réception organisée par le consulat général des Etats-Unis d’Amérique en présence de membres de la communauté juive établie dans le Royaume, et eu des entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Historienne et académicienne de carrière, Mme Lipstadt a été nommée envoyée spéciale avec le rang d’ambassadeur par le sénat américain le 30 mars dernier, afin de diriger les efforts et de faire avancer la politique étrangère américaine visant à contrer l’antisémitisme dans le monde.

LR/MAP

,

Voir aussi

Bahreïn,Manama,sommet arabe,Nasser Bourita

Nasser Bourita participe à une réunion préparatoire du 33è Sommet arabe

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...