Le Maroc face au Covid-19 : Les masques sont-ils enfin tombés ?

Maroc/ Covid-19 : Quand les masques tombent

Le Maroc traverse une période difficile à cause du nouveau Coronavirus (Covid-19) qui n’épargne aucun pays. Dans ce contexte délicat, le débat autour du rôle des élus refait surface. 

Depuis que le Maroc a déclaré l’état d’urgence sanitaire, le 20 mars 2020, les auxiliaires d’autorité ont fait preuve d’une mobilisation remarquable, en multipliant les tournées dans les grandes artères, rues et ruelles des villes marocaines.

Des élus aux abonnés absents

Dans ce contexte, il y a de grands absents et les citoyens le déplorent. Il s’agit des élus qui, pour le coup, ont respecté à la lettre, le principe du confinement. En effet et au moment où toutes les forces vives de la nation (acteurs de la société civile, artistes, écrivains, journalistes…), sont à pied d’œuvre pour sensibiliser le citoyen quant au respect des consignes formulées par les autorités en vue d’endiguer l’épidémie du Coronavirus (Covid-19), force est de constater que les élus demeurent inefficaces même en temps de crise où le pays a plus que jamais besoin de toutes ses composantes pour surmonter cette épreuve avec le moins de dégâts possible. Pourtant, c’est une action qui relève de la politique de proximité dans les quartiers.

C’est en ces circonstances exceptionnelles que cette politique de proximité doit être la plus efficace, notamment en incitant les citoyens à se conformer aux mesures de confinement prises à l’échelle nationale. Les réseaux sociaux se sont emparés de la question. Pour les Marocains présents sur Facebook, l’absence des élus entre autres responsables politiques au niveau local témoigne de ce fossé béant qui sépare le citoyen et les responsables politiques. Dans une déclaration au Reporter, le politologue Rachid Lazrak indique que les élus au sein des différentes communes et régions du Maroc doivent prendre conscience de la gravité de la situation et se ressaisir pour jouer leur vrai rôle, celui d’orienter, accompagner et être à l’écoute constante des citoyens. «Entre le citoyen et l’élite politique, le fossé se creuse de plus en plus.  Alors qu’on s’attendait à un sursaut de conscience de la part des élus locaux, c’est alors qu’on s’aperçoit que l’élite politique marocaine brille par son inefficacité», explique Lazrak, en ajoutant que cette attitude inexpliquée et inacceptable de la part de certains acteurs politiques contribue dans une large mesure, au désintérêt des citoyens pour la participation politique.

La légendaire lenteur du gouvernement 

Maroc/ Covid-19 : Quand les masques tombent

Dès le début de la crise sanitaire due au Covid-19, le gouvernement a fait l’objet de critiques virulentes à cause de l’incohérence et le déficit en communication entre les membres de l’Exécutif à quelques exceptions près, et l’opinion publique. Le seul canal de communication, encore ouvert, entre le gouvernement et le citoyen est ce fameux point de presse quotidien donné par des responsables du ministère de la santé. Et là aussi, les critiques ne manquent pas, notamment par rapport à la manière avec laquelle sont présentés les chiffres de la contamination au nouveau Coronavirus (Covid-19) au Maroc. Par conséquent, Mohamed El Youbi, Directeur de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies au ministère de la Santé s’efforce de donner de plus amples explications et détails au sujet de la propagation du Covodi-19 dans le Royaume. Néanmoins, et comme l’explique plusieurs spécialistes en communication de crise, il serait plus judicieux à ce stade de l’épidémie, que le ministre de la Santé et avant lui le Chef de gouvernement, fasse plus d’apparitions publiques régulière pour rassurer et tranquilliser les citoyens qui commencent à montrer des signes d’anxiété qui constitue une réaction tout à fait normale à l’heure de l’état d’urgence sanitaire et du confinement qui accompagne cette mesure exceptionnelle.

Citoyens et forces de l’ordre apprennent à mieux de connaitre

Maroc/ Covid-19 : Quand les masques tombent

Maroc/ Covid-19 : Quand les masques tombent

D’autre part, on remarque non sans satisfaction, qu’en réponse aux demandes des autorités locales, la population dans les différentes villes et régions du Maroc ont fait preuve de grand civisme reflétant une prise de conscience de l’ampleur de la situation. Il faut dire que depuis l’entrée en vigueur de l’état d’urgence sanitaire au Maroc le 20 mars 2020, les relations citoyens-forces de l’ordre se sont considérablement améliorées. Si les autorités locales et les forces publiques veillent rigoureusement au respect des mesures préventives et des dispositions relatives à l’état d’urgence sanitaire pour endiguer la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19), les citoyens le leur rendent bien. Dans plusieurs villes du Royaume, la fusion entre les forces de l’ordre et la population est largement visible, depuis le débit de cette crise.  Idem en ce qui concerne les relations médecins-citoyens.  L’Italie avait donné le ton avec ses chansons aux fenêtres. Puis l’Espagne et la France, à leur tour confinées, avaient commencé à applaudir le personnel de santé à heure fixe. Une manière pour les citoyens et citoyennes confinées de montrer leur soutien à celles et ceux qui sont en première ligne face à l’épidémie de coronavirus. Ce genre d’initiatives se multiplie dans toutes les villes du Royaume

Depuis l’entrée en vigueur de l’état d’urgence, vendredi dernier à 18H00, ces autorités compétentes sont à pied d’œuvre pour préserver la sécurité et la santé des citoyens.  C’est la conjugaison des efforts qui permettra au Maroc de vaincre le Covid-19. Il n’est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être sans le Covid-19, à savoir des citoyens engagés envers la patrie, en toute circonstance.

ML

Voir aussi

Cellule terroriste démantelée le 10 septembre

Cellule terroriste démantelée le 10 sept | 5 individus déférés devant le juge d’instruction

Cinq individus, interpellés le 10 septembre par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) pour implication …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.