Le déficit de liquidité s’allège à 75,7 MMDH (BKGR)

BMCE Capital,liquidité,Déficit,Banque

Le de bancaire s’est allégé de 4,09%, durant la période allant du 17 au 23 février, pour se fixer à -75,7 milliards de dirhams (MMDH) en moyenne hebdomadaire, selon BMCE Capital Global Research (BKGR).

« Le de bancaire s’est allégé de -4,09% en se fixant à -75,7 MMDH en moyenne hebdomadaire au moment où les avances à 7 jours de la Centrale affichent une légère baisse passant de 30,4 MMDH à 30 MMDH », indique BKGR dans sa récente note « Fixed income weekly ».

Les placements du Trésor se sont réduits, pour leur part, à 24,3 MMDH contre 18,7 MMDH la semaine précédente, ajoute la même source, notant que le taux moyen pondéré (TMP) ressort stable à 1,50% tandis que le MONIA (Ndlr: Moroccan Overnight Index Average: indice monétaire de référence au jour le jour, calculé sur la base des transactions de pensions livrées ayant comme collatéral les bons du Trésor) s’établit à 1,424%.

Durant cette semaine, le Trésor a effectué deux levées sur les lignes 2 ans et 10 ans pour un montant de 350 millions de dirhams (MDH) et 556,5 (MDH) respectivement, aux taux limites de 1,8256% et 2,4282%, relève BKGR.

Lire aussi
Couverture médicale : Deux soutiens de taille pour le Maroc

Pour ce qui est de la courbe primaire, les taux 2 ans et 10 ans ont affichés une hausse de +0,2 points de base (pbs) et une baisse de -2,2 pbs respectivement.

Au niveau du , le volume global transigé, durant la semaine, a diminué de -33% à 4,7 MMDH d’une semaine à l’autre, et a été polarisé à hauteur de 60% par les maturités long-terme. Sur la courbe secondaire, la plus forte variation a été enregistrée à la baisse sur la ligne 10 ans soit -4,5 pbs à 2,39%.

Sur la prochaine période, devrait augmenter son intervention sur le marché monétaire avec l’injection de 33 MMDH sous forme d’avances à 7 jours contre 30 MMDH la semaine précédente, prévoit BKGR.

« Partant du principe que le Trésor a déjà levé près de 95% de son besoin maximal annoncé pour le mois de février et en absence de pression sur les publiques », la courbe primaire devrait, selon les analystes de BKGR, garder « une allure relativement stable ».

LR/MAP

Voir aussi

Office des Changes

Office des changes | Le déficit commercial désole, les phosphates et les IDE consolent…

Hassan Boulaknadel, DG de l’Office des Changes Les indicateurs mensuels des échanges extérieurs du mois …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...