Laâyoune : Haidallah inhumé

Face au refus de la famille Haidallah de recevoir la dépouille de son fils Mohamed Lamine, décédé des suites des coups et blessures qu’il avait échangés, le 8 février, avec deux employés d’un magasin de couture à Laâyoune, actuellement arrêtés et déférés devant la justice, les autorités de cette ville ont pris en charge l’inhumation du défunt, ce dimanche 22 février, sur ordre du parquet général.

La cérémonie d’inhumation s’est déroulée en présence de représentants de la délégation du ministère des Habous et des Affaires islamiques et d’une foule de prédicateurs et d’imams de mosquée, outre les autorités locales, conformément à la décision du parquet général. Cette décision a permis de barrer la route à toute récupération par le Polisario de la cérémonie d’enterrement à des fins politiciennes abjectes, comme il a essayé vainement de le faire depuis le 8 février, date à laquelle le défunt a été blessé par deux employés d’un magasin de couture et évacué vers l’hôpital Hassan II d’Agadir où il a rendu l’âme.

Voir aussi

Coronavirus L'oms Mise Sur Des Tests Rapides En Afrique

Coronavirus | L’OMS mise sur des tests rapides en Afrique

L’organisation mondiale de la santé (OMS) a promis jeudi de déployer des nouveaux tests rapides …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.