La France appelle à ne pas entraver le trafic commercial et civil à Guerguerat

La France Appelle à Ne Pas Entraver Le Trafic Commercial Et Civil à Guerguerat

La a exprimé, vendredi, son inquiétude vis-à-vis de “la situation de blocage en cours” provoquée par le et ses milices dans la zone tampon de , avertissant qu’une telle situation est susceptible de créer “des tensions de nature à porter atteinte au processus politique” visant à aboutir à une solution définitive au différend régional sur le .

“La s’inquiète (…) de la situation de blocage en cours dans la zone tampon de , qui est susceptible de créer des tensions de nature à porter atteinte au processus politique”, a souligné l’ambassadeur représentant permanent de la à l’ONU, dans son explication de vote sur la résolution 2548 sur le , adoptée vendredi par le Conseil de sécurité.

“Nous apportons notre plein soutien à la déclaration du porte-parole du Secrétaire général appelant les parties à la retenue, afin d’éviter toute escalade, notamment à . Nous appuyons également son appel à ne pas entraver le trafic commercial et civil et à ne pas changer le statu quo de la zone tampon. La France apporte son appui aux efforts de de la MINURSO à cet égard”, a affirmé M. Nicolas De Rivière.

L’ambassadeur a également réitéré “la préoccupation” de la France à l’égard de “la hausse des violations attestée dans le dernier rapport du Secrétaire général des Nations-Unies”, en allusion directe aux provocations et aux violations par le des accords militaires au Sahara qui se comptent par milliers, selon le dernier rapport du chef de l’ONU. Le diplomate a également appelé à la pleine mise en œuvre de l’accord de cessez-le-feu.

Lire aussi
Le Congrès péruvien exhorte le PE de ne pas “interférer” dans la crise bilatérale entre le Maroc et l’Espagne

“Nous réitérons, parallèlement, notre plein appui à la MINURSO, qui joue un rôle essentiel pour assurer le respect du cessez-le-feu et constitue un facteur clé pour assurer la stabilité de la zone. Elle contribue également à créer les conditions favorables à la reprise du processus politique”, a ajouté M. De Rivière.

Evoquant ce processus politique, l’ambassadeur français a réitéré la position de son pays qui “considère que le plan d’autonomie marocain de 2007 constitue une base sérieuse et crédible de discussions en vue de la reprise du dialogue”.

A cet égard, il a rappelé le plein soutien de la France aux efforts du Secrétaire général de l’ONU en faveur d’une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable” à la question du Sahara, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité.

LR/MAP

Voir aussi

Costa Rica,Rodrigo Chaves,Maroc

Le Président de Costa Rica salue le leadership “très fort” de SM le Roi

Le président de Costa Rica, Rodrigo Chaves, a salué « le leadership très fort de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...