La convention-cadre pour atténuer l’impact des incendies de forêt revêt un aspect urgent

développement,entreprise,Feux de forêts,Forêts,gendarmerie,gouvernement,Incendies,Lutte,ministre,mobilisation,Pêche,Politique,programme,Projets,Protection civile,Régions,Soutien,travail,ville,Wali,Maroc,Agriculture,Eaux,Economie,Finances,Directives Royales

La convention-cadre pour la mise en œuvre d’une série de mesures urgentes visant à atténuer l’impact des récents sur l’activité agricole et les forêts et à apporter un soutien aux populations locales touchées, revêt un aspect urgent et immédiat, a affirmé, vendredi à Rabat, le Chef du , Aziz Akhannouch.

Le programme d’intervention urgente, d’un coût de 290 millions de dirhams (MDH), vise à “réfectionner les bâtiments endommagés, lancer des opérations de reforestation, relancer l’activité agricole à proximité des forêts sinistrées ou encore soutenir les opérations agricoles liées à l’élevage du bétail et à l’apiculture”, a indiqué M. Akhannouch dans une déclaration à la presse, à l’issue de la cérémonie de signature de cette convention-cadre qu’il a présidée.

Il a, à cet égard, salué les efforts considérables déployés par les différents acteurs pour maîtriser tous les foyers de ces , ajoutant que “grâce à la vision clairvoyante de Sa Majesté le , le Maroc dispose d’importantes capacités logistiques qui permettent d’éteindre les feux, dont notamment des avions anti-feux”.

Ces moyens logistiques et ces efforts, a-t-il poursuivi, ont permis de limiter la gravité de cette catastrophe environnementale qui a atteint simultanément sept zones des régions de -Tétouan-Al Hoceima et de Fès-Meknès, notant que ces feux de forêt menaçaient près de 120.000 hectares du couvert forestier et agricole.

De son côté, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki, a relevé que cette convention-cadre a pour but d’apporter un soutien direct et urgent aux éleveurs de bétail et apiculteurs en ce qui concerne le bétail touché, le foin et la reconstruction des alvéoles des abeilles, ajoutant que le programme d’urgence porte aussi sur la création d’opportunités d’emploi au profit des populations touchées.

Lire aussi
Loi de Finance 2018 : Boussaid Comme Macron… ou presque

Sur le plan forestier, M. Sadiki a fait savoir qu’un montant de 150 MDH a été alloué à des programmes de restructuration, d’accompagnement de la population et de valorisation des produits forestiers.

Pour sa part, le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, du Travail et des Compétences, Younes Sekkouri, a expliqué que le soutien du ministère consiste à créer 1.000 opportunités d’emploi supplémentaires dans la Région de -Tétouan- Al Hoceima, dédiées aux personnes touchées et aux membres de leurs familles pour travailler dans les chantiers du programme Awrach.

Ces “chantiers provisoires”, visant à atténuer l’impact des feux de forêt sur la population locale touchée, seront confiés aux conseils et commissions provinciaux, a précisé M. Sekkouri.

Le président du Conseil de la région -Tétouan-Al Hoceima, Omar Mourou, a, quant à lui, indiqué que le conseil régional a consacré une contribution de 8 MDH à la réfection des habitations touchées dans les provinces de Larache et Tétouan, soit 150 maison à Larache et 26 à Tétouan.

M. Mourou a loué la haute coordination et l’engagement sérieux dont ont fait preuve les différents intervenants durant cette “étape importante”.

Le Président du Conseil de la région de Fès-Meknès, Abdelouahed Al Ansari, a, à son tour, salué l’interaction immédiate de tous les acteurs pour faire face aux de forêt et limiter leurs impacts sur la population, mettant en avant l’implication du conseil de sa région dans tous les efforts visant à atténuer les répercussions de ces feux sur les population touchée.

Cette convention-cadre a été signée par la ministre de l’ et des , Nadia Fettah Alaoui, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Fatim Ezzahra El Mansouri, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki, le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, du Travail et des Compétences, Younes Sekkouri, le wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Mhidiya, le wali de la région Fès-Meknès, Said Zniber, le président du Conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Omar Mourou, et le président du Conseil de la région de Fès-Meknès Abdelouahed Al Ansari.

Lire aussi
Maroc/ COVID-19 | 36 nouveaux cas confirmés, 8.921 au total

Cette convention, qui vise l’atténuation de l’impact des incendies survenus courant juillet 2022 sur la population, comprend la prise de différentes mesures, à court et moyen termes, en vue d’apporter un soutien à la population pour la réfection des habitations touchées qui ont été recensées par les autorités publiques, de lancer des opérations de reforestation sur quelque 9.330 hectares et de remise en valeur des arbres fruitiers touchés, de renforcer les moyens de prévention et de lutte contre de nouveaux incendies et d’atténuer l’impact sur les éleveurs de bétail et les apiculteurs dans les régions touchées, tout en poursuivant la mise en œuvre des projets de développement économique intégrés dans les zones touchées.

Tous les foyers d’incendies qui ont ravagé environ 10.560 hectares de forêts dans les provinces de Larache, Ouezzane, Tétouan, Chefchaouen, Taza et Al Hoceima, ont été maîtrisés, et ce grâce à l’efficacité des équipes d’intervention et à la mobilisation des moyens terrestres et aériens, ainsi que de tous les acteurs.

LR/MAP

Voir aussi

Parlement global,tolérance,paix,Dakhla

Mayara appelle à faire du Parlement global pour la tolérance et la paix une tribune en faveur de sociétés tolérantes

Le président de la Chambre des Conseillers, Naama Mayara, a appelé jeudi à Rabat au …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...