Flash Infos

la BM approuve un appui additionnel de 100 millions USD pour le Sénégal

la BM approuve un appui additionnel de 100 millions USD pour le Sénégal

Le Conseil d’administration de la Banque mondiale a annoncé, vendredi, avoir approuvé un financement de l’Association internationale de développement (IDA) d’un montant de 100 millions de dollars pour aider le Sénégal à faire face à l’impact social et économique de la pandémie de la Covid 19 et à améliorer l’accès aux services pour les populations les plus vulnérables.

Ce financement est constitué de 50 millions de dollars en don et autant en crédit concessionnel IDA, soit au total 100 millions de dollars à verser en seule tranche, selon un communiqué de l’institution financière.

La même source souligne que “ce financement vient en appui des ressources budgétaires de l’Etat qui doivent couvrir le financement des mesures anticrise”, rappelant que le gouvernement du Sénégal qui a pris des mesures importantes pour contenir la pandémie et atténuer son impact socio-économique “doit cependant faire face à des contraintes financières exceptionnelles”.

“Par ce financement, nous aidons le Sénégal à préparer son redressement post-COVID. L’objectif est de sauvegarder les moyens de subsistance des populations les plus vulnérables, qui ont le plus souffert de la pandémie, et de promouvoir les opportunités par un meilleur accès à l’électricité et aux services offerts par les technologies de l’information et de la communication”, a déclaré Nathan Belete, Directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal, cité dans le communiqué.

Pour sa part, Markus Kitzmuller, Economiste-pays principal et responsable du projet au sein de la Banque mondiale a déclaré q’”une fois la crise passée, la croissance devrait se redresser progressivement grâce à un retour en force de la consommation privée et à une croissance rapide des investissements”.

LR

Voir aussi

L’autonomie, seule voie “réaliste et réalisable” pour mettre un terme au différend régional sur le Sahara

L’autonomie, seule voie “réaliste et réalisable” pour mettre un terme au différend régional sur le Sahara

Les présidents des régions Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab, Sidi Hamdi Ould Errachid et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.