mercredi 18 octobre 2017

L’anone ou «chirimoya»

Le corossol ou l’anone est le fruit du corossolier «annona muricata» ou anonier. Il a une forme en cœur, une peau verte marquée par des motifs et de grosses écailles qui rappellent les feuilles d’artichaut. Sa chair est blanche et très juteuse, avec des gros pépins noirs très durs. Le goût de l’anone est délicieux, très doux, rappelant à la fois ceux de la poire, de la cannelle et du clou de girofle. Chez nous, on l’appelle «chirimoya» ou «l’anone».
Cet arbre est originaire d’Amérique du Sud mais, actuellement, il pousse très bien dans beaucoup de pays d’Asie et du bassin méditerranéen.

De nombreuses populations utilisent toutes les parties de cet arbre, l’écorce, les racines, les fruits, les feuilles (sauf ses pépins noirs qui, eux, sont proscrits à la consommation puisque indigestes, avec des effets indésirables assez dangereux) pour le traitement des mycoses, des hémorragies, de certains maux respiratoires, les morsures de serpent, la stérilité féminine, la constipation, la diarrhée, la dermatose, l’insomnie, la dépression, les troubles nerveux et les conjonctivites.
L’anone est donc un fruit aux propriétés médicinales et énergétiques magiques, puisque c’est aussi un puissant régénérateur du système immunitaire. Il est riche en oligo-éléments, en vitamines, surtout C et en minéraux. D’ailleurs, sur le net, certaines sources dont la véracité reste à prouver parlent de ce fruit et de son arbre comme étant de miraculeux guérisseurs de certains cancers, notamment du sein, de la prostate, des ovaires, du foie, des intestins et des poumons, mais aussi d’infections aussi graves que le sida. Et si c’est le cas, sachez que vous pouvez planter votre petit arbre dans un pot en faisant germer les pépins du fruit. Au Maroc, nous ne connaissons pas les vertus médicinales de cette plante, nous dégustons l’anone fraîche découpée en quartier et apprécions son goût délicieux. Certains peuples dans le monde la cuisinent aussi. Ils préparent avec le fruit des beignets ou gâteaux, mais ce qui reste assez exotique, ce sont les feuilles de l’arbuste qui s’accommodent en tant que légume. Ces mêmes feuilles sont très prisées pour leur parfum dans l’industrie du parfum.

Voir aussi

La poire, Boueouid

La poire, appelée chez nous «boueouid» ou «ngass», se cultive au Maroc, principalement dans le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.