France : Déchéance de nationalité

Mardi 6 octobre, lors de la séance des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale française, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé avoir demandé au Premier ministre la déchéance de nationalité française pour «cinq terroristes».

Ces personnes sont impliquées dans les attentats commis à Casablanca, en 2003. Cette mesure est possible lorsque la personne concernée possède une double nationalité. Mais la procédure, si elle aboutissait, ne serait pas une première. En début d’année, le Conseil constitutionnel a d’ores et déjà validé la déchéance de nationalité d’un franco-marocain condamné pour acte de terrorisme. Il s’agit d’Ahmed Sahnouni, né à Casablanca en 1970 et naturalisé français le 26 février 2003, qui s’est vu retirer sa nationalité française le 28 mai par un décret co-signé par le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur. Il avait été condamné en mars 2013 à sept ans de prison pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste».

Lire aussi
France | Mise en place d'un passe sanitaire pour les touristes étrangers extra européens vaccinés

Voir aussi

Union européenne,Maroc,PCNS

La présidence française du Conseil de l’UE aura un impact sur le partenariat maroco-européen (PCNS)

La présidence française du Conseil de l’Union européenne (UE), qui a débuté en janvier pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...