France : Déchéance de nationalité

Mardi 6 octobre, lors de la séance des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale française, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé avoir demandé au Premier ministre la déchéance de nationalité française pour «cinq terroristes».

Ces personnes sont impliquées dans les attentats commis à Casablanca, en 2003. Cette mesure est possible lorsque la personne concernée possède une double nationalité. Mais la procédure, si elle aboutissait, ne serait pas une première. En début d’année, le Conseil constitutionnel a d’ores et déjà validé la déchéance de nationalité d’un franco-marocain condamné pour acte de terrorisme. Il s’agit d’Ahmed Sahnouni, né à Casablanca en 1970 et naturalisé français le 26 février 2003, qui s’est vu retirer sa nationalité française le 28 mai par un décret co-signé par le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur. Il avait été condamné en mars 2013 à sept ans de prison pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste».

Voir aussi

conseil-international-d’action-sociale-:-driss-guerraoui-elu-president-de-la-region-mena

Conseil International d’Action Sociale | Driss Guerraoui élu président de la région MENA

Driss Guerraoui a été élu récemment, à l’unanimité, pour un quatrième mandat, en tant que …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.