Extrémisme violent | Face à la menace terroriste, le «FBI marocain» frappe fort et vite

Malgré les efforts fournis par le Maroc pour prévenir l’extrémisme violent, les organisations terroristes notamment le groupe Etat Islamique Daech, parvient à endoctriner certaines personnes, notamment dans le rang des jeunes.

Profitant de leur pauvreté intellectuelle, les organisations terroristes n’éprouvent généralement aucune difficulté à faire adhérer ces individus à leur doctrine extrémiste. Face à cette situation, le Maroc adopte une politique intransigeante et proactive.

Ne jamais baisser la garde face à la menace  

Depuis sa création en 2015, le Bureau Central des Investigations Judiciaires (BCIJ) a démantelé pas moins de 91 cellules terroristes dont 85 affiliées à Daech. Ces chiffres ont été révélés par le Directeur du BCIJ, Haboub Chekraoui, le 17 mars 2023. Le patron du FBI marocain qui a succédé à ce poste au défunt Abdelhak Khiam, a précisé que parmi les 91 cellules terroristes démantelées par le Maroc, 21 l’ont été en 2015, 19 en 2016, 9 en 2017, 11 en 2018, 14 en 2019, 8 en 2020, 4 en 2021, 2 en 2022 et 3 en 2023. Le responsable sécuritaire a mis en garde contre le lien de causalité entre terrorisme et séparatisme. «Les camps des séquestrés à Tindouf représentent une réelle source de danger parce qu’ils constituent un terrain fertile pour l’éclosion d’éléments qui rallient directement les organisations terroristes (…)», a précisé le responsable sécuritaire.

Le Maroc, porte d’entrée vers la renaissance du secteur de l’aviation en Afrique (Forbes)

Après avoir noté que le Maroc, qui est clairement visé par le terrorisme, poursuit son implication inconditionnelle dans les efforts internationaux de lutte contre ce phénomène, le Directeur Général du Bureau Central des Investigations Judiciaires a mis en avant la vigilance, la compétence et la coordination entre les différents services de sécurité marocains et étrangers. Et de noter que le rôle du citoyen et des médias est central pour faire face à l’ensemble des menaces terroristes visant la sécurité et la stabilité du Maroc, y compris le cyberterrorisme, devenu aujourd’hui un défi de taille pour tous les pays du monde,

Enfin, le patron du BCIJ a rappelé qu’en application des Hautes Orientations Royales, le Royaume a adopté dans le cadre de sa lutte contre le terrorisme, une stratégie nationale globale et intégrée qui ne se limite pas  à la seule approche sécuritaire, mais qui comprend également des aspects juridiques, économiques et religieux, outre la coopération internationale avec l’ensemble des partenaires, que ce soit les pays européens, les Etats-Unis, les pays arabes ou les pays africains.

Rétrospectives 2023 | Le football rayonne, l’athlétisme retrouve son éclat et l’art noble s’élève à l’échelle Mondiale

Il convient de rappeler que le dernier coup de filet mené par le BCIJ a permis le démantèlement d’une cellule terroriste composée de trois individus partisans de Daech, pour leur implication dans la préparation de plans terroristes visant à porter gravement atteinte à sécurité du pays et ébranler le sentiment de quiétude et de sérénité dont jouissent les Marocains.

ML

,

Voir aussi

Sahara,Maroc,Programme de Développement,Provinces du Sud

CHU, Voie Express, station de dessalement, nouveau port… | Le nouveau visage du Sahara se dessine !

Une nouvelle dynamique économique se dessine au Sahara Signé devant SM le Roi Mohammed VI …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...