Espagne | Arancha Gonzalez Laya débarquée du gouvernement Sanchez

Arancha Gonzalez Laya,Espagne,Pedro Sanchez

Le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, a annoncé samedi 10 juillet 2021, un profond remaniement ministeriel, marqué particulièrement par le départ de la controversée ministre des Affaires étrangères, de l’Union Européenne (UE) et de la coopération, Arancha Gonzalez Laya.

Critiquée par les milieux politiques espagnols pour sa mauvaise gestion de plusieurs dossiers sensibles, Gonzalez Laya a été remplacée par l’actuel Ambassadeur d’Espagne en France, José Manuel Albares.

L’ex-ministre des Affaires étrangères s’est surtout illustrée par sa gestion calamiteuse de la crise déclenchée avec Rabat après avoir autorisé, en avril 2021, l’entrée illégale sur le territoire espagnol du chef des séparatistes, le dénommé Brahim Ghali sous une fausse identité pour qu’il échappe à la justice espagnole.

Sept ministres remplacés

Dans le cadre de ce remaniement ministériel qui a touché sept départements, le ministre de la Justice, Juan Carlos Campo, a été remplacé par la présidente du Sénat, Pilar Llop, et la ministre de l’Education, Isabel Celáa, a laissé son poste à Pilar Alegría, jusqu’à présent déléguée du gouvernement en Aragon. Raquel Sánchez a été nommée ministre des transports, en remplacement de José Luis Abalos, Diana Morant, nouvelle ministre des Sciences et de l’Innovation et Isabel Rodriguez a été nommée ministre de la Politique territoriale et porte-parole du gouvernement. La numéro deux du gouvernement, Carmen Calvo, ministre de la Présidence et des Relations avec le Parlement, a quitté le gouvernement pour être remplacée au poste de première vice-présidente par Nadia Calviño, actuelle ministre de l’Economie et numéro trois de l’exécutif.

Il s’agit de la troisième restructuration ministérielle en Espagne depuis l’investiture du gouvernement de coalition en janvier 2020. Le nouveau gouvernement Sanchez tiendra mardi 13 juillet 2021, son premier Conseil des ministres.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

France-Tunisie

Covid-19 | La France va placer la Tunisie sur sa liste rouge

La France va classer la Tunisie sur sa liste rouge “en raison de la dégradation …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.