Escroquerie : Une étudiante «Mère Teresa»

Les services de la police judiciaire de Tanger ont arrêté pour vol et usurpation d’identité, dans la matinée du mercredi 27 mai, une jeune étudiante qui se faisait passer pour la déléguée d’une association de bienfaisance collectant des dons au profit des enfants victimes de la guerre civile syrienne que vit le peuple syrien depuis plus de quatre années. La plainte a été déposée, une semaine avant, par la présidente d’une association de protection des droits de la femme et de l’enfant auprès des services judiciaires de la ville de Tanger. Elle y accuse la jeune femme en question d’usurpation de l’identité d’un membre du département administratif de l’association.

La présidente reproche de même à la mise en cause d’avoir noué des contacts avec des donateurs qui collaborent avec l’association pour récolter des dons destinés aux enfants syriens, victimes d’une guerre dévastatrice depuis plus de quatre années. La jeune femme prétendait aider les enfants cancéreux des camps de réfugiés situés à la frontière du pays. Et, afin de se rendre crédible, elle présentait des documents truqués portant le logo de l’association. Lors de son arrestation, l’étudiante a avoué en avançant qu’elle voulait seulement arrondir ses fins de mois et financer le traitement d’une maladie dont elle souffre depuis 2013.

Voir aussi

USA : Un Jihadiste marocain libéré…

Le Pentagone a annoncé la libération du Marocain, Younès Abderrahmane Chekkouri, détenu au camp X-Ray …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.