Enseignement | Le gouvernement disposé au dialogue dès que les syndicats et les acteurs concernés le souhaitent

Le gouvernement est disposé à engager rapidement un dialogue au sujet des problématiques du secteur de l’enseignement “dès que les syndicats et tous les acteurs concernés exprimeront leur souhait à ce sujet”, a indiqué, mercredi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

L’Exécutif est disposé, dans le cadre de la Commission ministérielle nommée par le Chef du gouvernement, à œuvrer, suivant une approche fondée sur l’écoute, le dialogue et la concertation pour l’adoption d’un statut général à même de répondre aux aspirations un enseignement de qualité telles que souhaitées par le gouvernement et les enseignants, a expliqué M. Baitas lors d’un point de presse à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement.

Il a ajouté que l’objectif est d’améliorer ce statut général, dissiper les craintes, parvenir à des solutions aux différentes problématiques soulevées et garantir la reprise des cours.

Le gouvernement est prêt à initier un dialogue d’une manière immédiate au sujet des différentes questions qui suscitent les inquiétudes des enseignants, a affirmé M. Baitas, notant que l’Exécutif veille à ce que les voies du dialogue restent ouvertes avec les syndicats et les instances les représentant.

Syndicats : Une marche-répétiton, avant le 1er Mai ?

Le ministre a souligné à ce propos que les questions relatives aux enseignants et enseignantes ont fait l’objet de discussions approfondies de la part des différents membres du gouvernement et du Chef de l’Exécutif, avec la responsabilité, le sérieux et l’attention requis.

La Commission ministérielle, nommée par le Chef de gouvernement dans l’objectif de traiter les problématiques liées au statut général des fonctionnaires de l’Éducation nationale, comprend le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa, le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri et le ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekjaa.

LR/MAP

,

Voir aussi

Le Maroc disposé à élargir les domaines de sa coopération avec Madagascar (Bourita)

Le Royaume du Maroc, sur hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, est …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...