Flash Infos

COVID-19 | Malabo est invité à se concentrer sur la crise

COVID-19 | Malabo est invité à se concentrer sur la crise

Nguema Obiang Mangue invite l’opposition à s’unir dans la lutte contre la Covid-19. Le vice-président de la République l’a ainsi exprimé lors de la réunion tenue ce jeudi avec les membres du comité technique, à moins de neuf jours du terme de la prorogation du confinement sur tout le territoire national. Une rencontre qui a également servi pour analyser la situation du coronavirus en Guinée équatoriale.

Les débats sur la lutte contre la Covid-19 continuent en tête des agendas des gouvernements des pays du monde entier. C’est le cas du gouvernement de la République de Guinée équatoriale, par son comité politique de lutte et de réponse contra cette pandémie sur tout le territoire national. Un comité qui s’est à nouveau réuni le 8 mai au Palais du Peuple de Malabo, sous les directives du président, S. E. Teodoro Nguema Obiang Mangue.

Sur la table, l’analyse de la situation de la Covid-19 dans le pays et le respect des mesures de confinement de la population dictées par le Gouvernement depuis le 16 mars dernier.

Une réunion de débats intenses où Nguema Obiang Mangue, après avoir reçu les informations divulguées sur la manipulation des tests au laboratoire de Baney par certains professionnels de la santé de l’opposition, a montré son mécontentement face au manque de professionnalisme de ceux qui amènent la politique dans le domaine de la santé. Il a exigé, d’une part, qu’en matière de santé on ne parle que de sauver des vies humaines ; et, d’autre part, que les tests soient répétés pour tous ceux qui ont été testés positifs au coronavirus, afin d’exclure l’augmentation du nombre de personnes infectées que ces professionnels de la santé ont distribué dans le but de créer la panique dans la population.

Le coronavirus continue à frapper la population équato-guinéenne et, bien que nombre des cas sont asymptomatiques, le Gouvernement ne pense pas baisser la garde dans cette lutte. Lors de la réunion, en plus d’informer sur l’achat de deux cent mille tests, par le Gouvernement à Hong Kong, Nguema Obiang Mangue a également informé sur l’achat de dix appareils qui sont déjà dans le pays, pour prendre la température d’environ 4 personnes en même temps, et seront bientôt placés dans les aéroports et les ports, principaux points d’entrée de personnes et de marchandises dans le pays.

La Guinée équatoriale compte désormais 439 personnes infectées par le coronavirus, dont 103 présentent déjà des symptômes et 8 sont dans un état grave. Selon le représentant de l’OMS, il n’est pas encore possible de parler de victoire. Toutefois, il convient de féliciter, d’une part, le Gouvernement équato-guinéen pour son efficacité à prendre à temps les mesures nécessaires, afin d’éviter l’entrée massive du virus dans le pays et, d’autre part, Nguema Obiang qui a fait don de son salaire pendant la durée de la lutte contre cette pandémie sur le territoire national. Ces initiatives, d’après l’expert de l’Organisation mondiale de la santé, placent la Guinée équatoriale dans la liste des cinq pays africains les mieux placés pour lutter contre cette pandémie.

La réunion de jeudi a servi de plateforme au comité, dirigé par Nguema Obiang Mangue, pour discuter de l’aménagement d’hôpitaux de campagne dans les régions continentale et insulaire afin d’éviter l’éventuelle paralysie des hôpitaux.

De même, les différentes possibilités dont ils disposent pour sortir le pays de cette crise sanitaire mondiale ont été étudiées. Pour cela, la semaine prochaine sera cruciale car, en fonction de l’évolution de la pandémie, il sera décidé de lever ou non le confinement comme prévu.

Avec MAP

Voir aussi

Le CDH de Genève établit la responsabilité de l’Algérie dans l’enlèvement du dissident du polisario Ahmed Khalil

Le CDH de Genève établit la responsabilité de l’Algérie dans l’enlèvement d’Ahmed Khalil

Le Comité des droits de l’homme (CDH), un organe de surveillance du respect par les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.