Conseil de sécurité | Hilale réitère la disposition du Maroc pour résoudre la crise au Moyen-Orient

Le Maroc, sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, est disposé à coordonner avec l’ensemble des partenaires en vue de s’engager dans tout effort international visant à mettre fin à la crise actuelle au Moyen-Orient, a souligné, devant le Conseil de sécurité de l’ONU à New York, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale.

S’exprimant lors d’un débat de haut niveau sur la situation au Moyen-Orient, y compris la question palestinienne, organisé mardi par le Brésil qui assume la présidence tournante du Conseil de sécurité pour le mois d’octobre, M. Hilale a rappelé qu’immédiatement après le déclenchement des récents événements, le Royaume du Maroc a présidé, le 11 octobre courant, les travaux de la session extraordinaire du Conseil de la Ligue des États arabes au niveau des ministres des Affaires étrangères.

Cette réunion a été sanctionnée par l’adoption de la résolution 8987 qui appelle toutes les parties à faire preuve de retenue, insiste sur la nécessité de protéger tous les civils, condamne ce que le peuple palestinien frère a subi et souligne le soutien au droit de ce peuple à rester sur ses terres, en mettant en garde contre toute tentative de le déplacer en dehors de ses territoires, a indiqué l’ambassadeur.

Il a également rappelé la participation du Maroc au “Sommet de la paix” qui a eu lieu le 21 octobre au Caire, précisant que le Royaume a appelé à réduire l’escalade, à cesser l’effusion de sang et les agressions militaires, tout en soulignant l’impérieuse nécessité de protéger tous les civils et de ne pas les prendre pour cible, et ce conformément aux principes du Droit international.

Guterres appelle à faire de 2022 l’année du relèvement pour tous

Le Maroc a également insisté sur l’importance de permettre l’acheminement des aides humanitaires, de façon rapide, continue et en quantité suffisante au profit des habitants de la bande de Gaza, ainsi que sur le rejet des solutions visant à déplacer ou à déporter les Palestiniens de leur territoire et à mettre en danger la sécurité des pays voisins, a noté M. Hilale, ajoutant que le Royaume a insisté aussi sur l’impératif de lancer un véritable processus de paix qui mène à la solution à deux États, conformément aux références convenues internationalement.

L’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU a, en outre, souligné que Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, Président du Comité Al-Qods, a donné Ses Très Hautes instructions pour l’envoi d’une aide humanitaire d’urgence aux populations palestiniennes.

Ces aides comprennent des quantités importantes de denrées alimentaires, de produits médicaux et d’eau, a-t-il précisé, affirmant que cette Haute décision royale s’inscrit dans le cadre de l’engagement constant de Sa Majesté le Roi en faveur de la cause palestinienne.

Il a, de même, indiqué que sur Très Hautes instructions du Souverain, deux avions ont quitté, mardi soir, le Maroc en direction de l’aéroport d’El Arich, en République d’Égypte, avec à leur bord une aide humanitaire d’urgence destinée aux populations palestiniennes.

M. Hilale a, par ailleurs, réitéré la solidarité entière du Royaume avec les droits légitimes du peuple palestinien frère, basés sur la légitimité internationale et sur la solution à deux États tel que convenu au niveau international, et devant aboutir à l’établissement d’un État palestinien indépendant avec Al-Qods Est comme capitale sur les frontières du 4 juin 1967, vivant côte à côte avec Israël, dans la paix et la sécurité.

Bourita s’entretient à New York avec le président de l’Assemblée générale de l’ONU

L’ambassadeur a, de même, relevé que le Maroc souligne la nécessité de cesser toutes les mesures portant atteinte au statut juridique et historique de la ville d’Al-Qods, au service de la paix et la stabilité et afin d’éviter de transformer le différend politique en un conflit religieux aux conséquences graves pour toutes les parties.

La ville sainte doit rester une terre de rencontre et symbole de coexistence pour les disciples des trois religions monothéistes, outre un centre des valeurs de respect mutuel et de dialogue tel que stipulé dans l’Appel d’Al-Qods signé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, et Sa Sainteté le Pape François le 2 mars 2019 à Rabat, a poursuivi M. Hilale.

Le diplomate a rappelé, dans ce cadre, un passage du message de Sa Majesté le Roi aux participants à la Conférence de haut niveau sur la protection et le soutien à la ville d’Al-Qods qui s’est tenue le 12 février 2023 au Caire, et dans lequel le Souverain souligne que “Convaincu que la paix au Moyen-Orient demeure une option stratégique incontournable, le Royaume du Maroc poursuivra ses efforts dans ce sens, en mettant à profit ses moyens et ses relations privilégiées avec toutes les parties et les puissances internationales agissantes. Il apportera ainsi son concours notamment à tout effort international destiné à relancer le processus de dialogue et de négociations, considéré comme l’unique moyen de mettre un terme à ce conflit et pour que prévalent la sécurité, la stabilité et la prospérité au Moyen-Orient”.

LR/MAP

,

Voir aussi

Maroc | Décès du célèbre comédien, Mustapha Dassoukine

Maroc | Décès du célèbre comédien, Mustapha Dassoukine

Le comédien Mustapha Dassoukine s’est éteint samedi soir à Casablanca, a-t-on appris auprès de sa …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...