CE | Le détournement des aides humanitaires destinées aux camps de Tindouf se poursuit

CE | Le détournement des aides humanitaires destinées aux camps de Tindouf se poursuit

Le spécialiste en droit européen et l’avocat au barreau de Bruxelles, Stéphane Rodrigues a affirmé que le détournement de l’aide humanitaire destinée aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf se poursuit.

M. Rodrigues, qui était l’invité de l’émission “Europe-Afrique” diffusée par Medi1TV, a indiqué à cet effet que les mesures de contrôle adoptées par la Commission européenne (CE) pour mettre fin à ces détournements se sont avérées inefficaces, rappelant que le rapport de l’Office européen de lutte antifraude (OLAF) de 2007 avait recommandé à la CE de prendre des mesures fortes pour faire cesser les détournements.

“Il serait utile de vérifier si les mesures que la Commission (européenne) dit avoir adopté, depuis lors, ont été appliquées et surtout se révèlent efficaces ou non”, a-t-il dit.

L’OLAF a conclu que le détournement des aides humanitaires destinées aux camps de Tindouf permettait aux personnes impliquées dans ces opérations de s’enrichir, a poursuivi le spécialiste en droit européen, affirmant que l’hypothèse de détournement par le polisario de ces aides pour acquérir des équipements militaires “pourrait s’avérer exacte” “au regard du développement de l’armement du front”.

L’OLAF indique noir sur blanc que la principale cause du détournement provient du manque de recensement officiel du nombre de bénéficiaires de l’aide, a-t-il relevé, ajoutant que “si vous sur-estimez le nombre vous ouvrez des tentations de plus en plus grandes pour les intermédiaires et pour les fraudeurs” pour poursuivre les opérations de détournement de cette aide.

Ce recensement n’est pas seulement une demande de l’OLAf mais une revendication internationale, a-t-il souligné, rappelant dans ce sens la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU de 2015 qui a appelé au recensement au sein des camps de Tindouf.

M. Rodrigues a en outre fait savoir que l’Algérie a instauré un prélèvement fiscal de 5 pc sur ces aides, tout en refusant de recenser la population de ces camps.

Le spécialise en droit européen est revenu, dans cette émission, sur la situation désastreuse dans les camps de Tindouf et le climat de désespoir au sein de la population qui font d’elle une proie facile pour les réseaux du crime organisé.

Des députés européens avaient déclenché récemment le mécanisme de saisine officielle du parlement européen au sujet du détournement de l’aide destinée aux populations sinistrées de Tindouf.

Un projet de résolution, déposé récemment par des membres du parlement européen, dénonce la poursuite de cette fraude et appelle à un audit de l’aide européenne détournée. La résolution demande également à l’UE d’auditer l’utilisation de l’aide humanitaire européenne par le “polisario”.

Il rappelle qu’un rapport de l’OLAF rendu public en 2015 “constatait des détournements de l’aide humanitaire octroyée par l’Union européenne au “polisario”, notamment pour les besoins d’achat d’armements, ladite aide s’élevant à 105 millions d’euros entre 1994 et 2004″.

LR/MAP

Voir aussi

algerie tsa

Les Algériens assistent impuissants à une “fermeture totale de l’information” dans leur pays

Les Algériens assistent, “impuissants”, à une “fermeture totale de l’information et son contrôle quasi-total par …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.