Casablanca Les dossiers qui révoltent

Sagid maire de casablanca 2013

Du «jamais vu». La session ordinaire du Conseil de la ville de Casablanca s’est déroulée, jeudi 31 octobre, dans une salle archicomble.

Une première dans l’histoire du Conseil!
Cette session d’octobre, qui n’avait rien d’une session ordinaire, a en effet vu une présence massive des élus. Pratiquement, tous les membres du Conseil ont pris part à cette session dont les débats n’en étaient que plus enflammés.
Les problèmes des contrats de gestion des déchets, de pollution, d’infrastructures, d’habitations menaçant ruine… Bref, toutes les problématiques de la ville, que le Souverain a fortement critiquées le 11 octobre dernier, étaient à l’ordre du jour.
Après moult prises de bec entre les élus de la majorité et ceux de l’opposition, les travaux de la session ont finalement démarré. Le Conseil a approuvé à l’unanimité, vers 21h30, les 17 points à l’ordre du jour.
Lors de cette session ordinaire, les élus ont examiné l’un des dossiers épineux qui révoltent les Casablancais.
Il s’agit du dossier concernant le patrimoine communal objet de location à des tiers moyennant des loyers dérisoires.
Ainsi l’assemblée locale a approuvé la rupture des contrats d’exploitation et la révision des cahiers des charges relatifs au complexe sportif Zenata, au restaurant la Sqala, au complexe de tennis dans l’arrondissement Moulay Rachid, à l’ancien marché de gros et au complexe touristique Lido.
Il était également question d’adopter des points se rapportant à la création de bureaux d’état civil dans les annexes administratives relevant des arrondissements de Sidi Bernoussi, du Maârif et de Hay Mohammadi.
Parallèlement, les élus ont approuvé le réaménagement du carrefour entre le siège de l’OCP et l’autoroute urbaine. Un projet qui a été confié à Casa Transport.
Dans ce même ordre d’idées, le bureau de la présidence s’est penché sur le chantier de dépollution du côté est de Casablanca.
Le président du Conseil, Mohamed Sajed, a reconnu que la métropole a pris beaucoup de retard dans le domaine de la dépollution des eaux usées, ajoutant que ce projet, qui en est à 45 % de sa réalisation, devra être fin prêt d’ici décembre 2014.

Naima Cherii

Voir aussi

Maroc-Sénégal | Signature à Dakhla de 2 accords de coopération et d’un mémorandum d’entente

Le Maroc et le Sénégal ont signé, lundi à Dakhla, deux accords de coopération et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.