samedi 16 décembre 2017

Tunisie : La confiance votée

Le Parlement tunisien a accordé jeudi, plus de trois mois après les élections, sa confiance au nouveau gouvernement, une large coalition dominée par le premier parti du pays, Nidaa Tounès, mais incluant aussi les islamistes d’Ennahda.
Sur les 204 élus présents, 166 ont voté pour cette équipe qui a dû être remaniée après qu’une première mouture a été très critiquée, 30 contre et 8 députés se sont abstenus.
«Une majorité confortable», s’est félicité le président du Parlement, Mohamed Ennaceur, membre de Nidaa Tounès, tandis que le Premier ministre désigné, Habib Essid, remerciait les députés pour leur confiance.

«Notre devise au gouvernement sera d’abord le travail, ensuite le travail et (…) rien d’autre que le travail», a-t-il promis.
La nouvelle équipe est dominée par Nidaa Tounès, le parti du président Béji Caïd Essebsi qui obtient six portefeuilles, dont celui des Affaires étrangères. Les ministères de l’Intérieur, de la Défense et de la Justice ont pour leur part été confiés à des indépendants. Ennahda a de son côté obtenu le portefeuille de l’Emploi et trois secrétariats d’Etat.

Voir aussi

Loi sur le renseignement : La France critiquée

«La France renonce à ses liberté», «ère Bush-esque», loi «radicale». Au lendemain de l’adoption par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.