samedi 16 décembre 2017

Dialogue social : Pas d’augmentation salariale

La Chambre des représentants a repris, mardi 26 mai, la séance sur la politique générale qui a été suspendue le 28 avril dernier. Concernant le dialogue social, le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, exclut pour l’instant toute augmentation salariale tant dans le secteur public que dans le privé. Pour lui, la valorisation des salaires dans la Fonction publique nécessite une enveloppe budgétaire additionnelle annuelle de 27 milliards de DH, soit 3% du PIB. Quant à la création d’une nouvelle échelle, elle nécessite quelque 5 à 7 milliards de DH par an. L’augmentation des pensions de retraite de 600 DH, tel que stipulé par les partenaires sociaux, exige une somme annuelle additionnelle de 4,2 milliards de DH.

Voir aussi

Première au Maroc : Le Moroccan Business Bridge

La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM, patronat marocain) et le ministère des Marocains …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.