Dialogue social : Pas d’augmentation salariale

La Chambre des représentants a repris, mardi 26 mai, la séance sur la politique générale qui a été suspendue le 28 avril dernier. Concernant le dialogue social, le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, exclut pour l’instant toute augmentation salariale tant dans le secteur public que dans le privé. Pour lui, la valorisation des salaires dans la Fonction publique nécessite une enveloppe budgétaire additionnelle annuelle de 27 milliards de DH, soit 3% du PIB. Quant à la création d’une nouvelle échelle, elle nécessite quelque 5 à 7 milliards de DH par an. L’augmentation des pensions de retraite de 600 DH, tel que stipulé par les partenaires sociaux, exige une somme annuelle additionnelle de 4,2 milliards de DH.

Voir aussi

Tayeb Hamdi Médecin

Covid-19 | Face à une situation «très préoccupante», la solution est la vaccination et le respect des mesures préventives

La situation épidémiologique dans le Royaume est “très préoccupante”, a indiqué le docteur Tayeb Hamdi, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.