Amazigh : Belmokhtar, le 1er ?

La première fois qu’il a été question d’amazigh dans l’enseignement supérieur, c’est bel et bien à l’Université Al Akhawayne, a expliqué le ministre de l’Education nationale pour rassurer une enseignante soucieuse de l’avenir de cette langue. Devant un parterre de journalistes et d’acteurs associatifs, Rachid Belmokhtar a confié:

«C’est moi qui ai introduit l’amazigh à Al Akhawayne, sans pression, ni contrainte de quiconque, conscient que notre culture est ancrée dans la culture amazighe et conscient aussi de la place de l’amazigh à l’école».

Voir aussi

Covid-19

Covid-19 | 3.113 nouveaux cas confirmés en 24H

Un total de 3.113 nouveaux cas d’infection au coronavirus (Covid-19) et de 3.716 guérisons a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.