mercredi 23 août 2017

Sahara : Le Conseil de Sécurité a dit son mot

Conseil de securite

L’information courait depuis plusieurs jours, mais il en fallait la confirmation officielle. Elle est venue, mardi 29 avril, du siège des Nations Unies. Le Conseil de Sécurité -qui tenait, ce jour-là, sa réunion consacrée à la question du Sahara- a adopté le projet de résolution préparé par la diplomatie américaine. Cette résolution, adoptée à l’unanimité des 15 membres du Conseil, proroge le mandat de la Minurso pour une nouvelle année, en maintenant inchangées ses attributions. Aucun mécanisme de surveillance des droits de l’homme, ni ultimatum de quelque sorte que ce soit.
Pour le Maroc, la cause est entendue. Le Conseil de Sécurité est revenu aux «paramètres» dont s’était écarté le rapport du Secrétaire général, Ban Ki-Moon, dans sa première mouture (remise aux membres du Conseil le 10 avril).

La mobilisation du Maroc n’aura pas été vaine.
Commencée avec la montée au créneau de SM Mohammed VI –qui a, lors d’un entretien téléphonique, personnellement attiré l’attention du Secrétaire Général de l’ONU sur l’abandon de ces «paramètres de négociations définis par le Conseil», cette mobilisation s’est poursuivie par d’intenses tractations, dans les coulisses, qui ont conduit à ce résultat. D’une part, une deuxième mouture du rapport annuel de Ban Ki-Moon (revu et corrigé) et, de l’autre, une résolution dont le Représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilal, a résumé l’esprit en disant qu’elle avait «rendu justice au Maroc».
Le Maroc s’est donc félicité de l’adoption par le Conseil de sécurité, à l’unanimité de ses membres, de cette résolution 2152/2014.
Dans un long communiqué rendu public immédiatement après l’adoption de la résolution, le ministère des Affaires étrangères et de la coopération (MAEC) a ainsi estimé que par cette résolution, le Conseil de sécurité «confirme, de manière forte et sans ambigüité aucune, la ligne de conduite qui a été la sienne pendant ces dernières années dans le traitement de cette question».
Il estime également que les membres du Conseil «se sont clairement démarqués des recommandations dangereuses, des insinuations provocatrices, des approches partiales et des options périlleuses contenues dans le dernier rapport du Secrétariat général des Nations unies».
Le ministère en charge de la diplomatie marocaine relève, avec satisfaction, que le Conseil de sécurité a souligné «la centralité de la négociation comme seule voie de règlement de ce différend» ; réitéré «la prééminence» de l’Initiative d’autonomie présentée par le Maroc, dont les efforts menés pour son élaboration ont été qualifiés de «sérieux et crédibles» ; et appelé à des négociations sur la base du «réalisme et de l’esprit de compromis» pour parvenir à une solution politique définitive au différend du Sahara.
Le MAEC ne manque pas de relever que la résolution 2152/2014 s’est arrêtée sur les responsabilités de l’Algérie concernant «la situation humaine et humanitaire inédite qui prévaut dans les camps de Tindouf » et souligne que la résolution demande «à nouveau à ce que soit envisagé l’enregistrement des réfugiés dans les camps de Tindouf et encourage le déploiement d’efforts à cet égard».
De son côté, Omar Hilal a estimé que cette résolution a «réaffirmé les trois fondamentaux de la recherche de la solution politique», à savoir une «solution politique mutuellement acceptable par toutes les parties, la prééminence de l’initiative marocaine d’autonomie qui a été réaffirmée pour la 8è année consécutive par le CS de l’ONU et l’appel par l’Organe exécutif au réalisme et à l’esprit du compromis».
Si le Maroc s’est félicité de cette résolution du Conseil de Sécurité, chez la partie adverse, qui s’était fortement mobilisée pour porter de sérieux coups au Maroc -et qui essuie donc un cuisant échec- le temps est aux condoléances !

Le Reporter

Voir aussi

Evènements d’Al Hoceïma : Laftit s’explique sur la situation

A en croire le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, le gouvernement a répondu favorablement, jusqu’ici, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.