Maroc-Danemark : Convention de partenariat pour favoriser l’échange d’expériences en matière de statistique

Une convention de partenariat stratégique a été conclue, mardi à Rabat, entre le Haut-commissariat au plan (HCP) et “Statistics Denmark” afin de renforcer la coopération bilatérale et de favoriser l’échange des expériences dans le domaine de la statistique.

Paraphé par le Haut-commissaire au plan, Ahmed Lahlimi Alami, et le directeur général de “Statistics Denmark”, Jørgen Elmeskov, ce nouveau partenariat, qui sera financé par le ministère des Affaires étrangères du Danemark, au titre de son programme traditionnel de coopération sectorielle et stratégique avec des pays tiers, permettra de formaliser la coopération entre les deux institutions et de partager les expériences à même de relever les défis auxquels sont confrontés les instituts nationaux de statistique dans un monde moderne.

“C’est une convention avec le système statistique du Royaume du Danemark qui vise à financer, par le gouvernement danois, une série de programmes pour contribuer à la digitalisation des activités statistiques du HCP”, a indiqué Lahlimi Alami dans une déclaration à la presse.

Rappelant l’expertise avérée de “Statistics Denmark” dans le domaine des statistiques officielles et son rôle actif au sein de la communauté statistique internationale, le Haut-commissaire au plan a souligné lors de la cérémonie de signature, tenue en présence de l’ambassadeur du Danemark au Maroc, l’opportunité que ce projet offre aux cadres des deux institutions d’échanger expériences et bonnes pratiques techniques et managériales requises par l’économie numérique et porteuses de nouveaux horizons pour des relations bilatérales plus diversifiées et plus étroites.

Il a, dans ce sens, relevé que ce partenariat entre le HCP et “Statistics Denmark” intervient au moment où le Maroc connait un large débat sur son modèle de développement et se projette sur une nouvelle séquence de son histoire qui devrait être marquée par une consolidation de sa croissance économique, une rénovation de son système éducatif et de formation professionnelle et une restructuration compétitive de ses services de santé, dans une dynamique de réduction progressive de ses disparités sociales et territoriales.

“C’est dans ce cadre que se situe l’engagement par le HCP d’un processus de reengineering global de son modèle de gestion et son option d’une digitalisation progressive de ses activités, avec une priorité accordée, en particulier, au suivi des ODD et à l’accompagnement de la régionalisation avancée, l’une des réformes institutionnelles majeures au Maroc”, a poursuivi M. Lahlimi Alami.

De son côté, l’ambassadeur du Danemark au Maroc, Nikolaj Harris, a souligné que le Maroc figure parmi les rares pays bénéficiaires de ce programme, affirmant que le Royaume a des connaissances et compétences énormes qui pourraient constituer une source d’inspiration pour les Danois et vice-versa.

“Les statistiques fiables sont cruciales pour le développement de tout pays”, a t-il fait observer, notant que les statistiques fiables et de qualité sont essentielles pour mesurer les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de développement, y compris les 17 objectifs de développement durable de l’ONU que les deux pays, à l’instar du reste du monde, s’efforcent d’atteindre.

Pour sa part, Elmeskov a mis en avant le rôle crucial joué par les bureaux des statistiques pour informer les débats publics et la prise de décision au niveau national, ainsi que leur ouverture au partenariat régional et international.

Cette coopération, a t-il dit, constitue une excellente opportunité pour l’office statistique danois de participer au développement des initiatives en cours menées par le HCP en ce qui concerne la digitalisation, la qualité des statistiques et la communication des statistiques auprès des utilisateurs.

Dans le cadre de ce projet, un grand nombre de statisticiens et d’experts en IT (informatique) du bureau des statistiques du Danemark et du HCP se réuniront pour partager leurs expériences sur les bonnes pratiques en termes d’usage des nouvelles technologies et de répondre à la demande croissante d’informations sur tous les aspects de la société.

Avec MAP

Voir aussi

Au Maroc, l’éducation est au sommet des priorités nationales (Bourita)

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, a affirmé, mercredi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.