jeudi 21 novembre 2019

La rentrée scolaire, professionnelle et universitaire s’est déroulée dans des “conditions positives” (Amzazi)

La rentrée scolaire, universitaire et professionnelle de cette année s’est déroulée dans des « conditions positives », à la faveur des mesures proactives adoptées par le ministère et des efforts massifs déployés par l’ensemble des partenaires et des départements gouvernementaux, a indiqué lundi à Rabat, le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi.

En réponse à une question centrale sur « la rentrée scolaire, professionnelle et universitaire 2019-2020 », lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, M. Amzazi a souligné que parmi les mesures prises dans ce contexte figure l’élaboration précoce du cursus de l’année scolaire 2019-2020 le 29 mai dernier qui définit les principales étapes de l’année

Il s’agit également, a-t-il dit, de veiller à inscrire les nouveaux élèves et à réinscrire les anciens d’entre eux, à élargir et à consolider l’offre scolaire en construisant davantage d’établissements d’enseignement et de classes scolaires pour accueillir le nombre croissant des étudiants, tout en réhabilitant les établissements existants et en adoptant une approche qui prend en considération les spécificités et la nature des régions et des provinces du Royaume.

Il a, en outre, mis en avant la poursuite de la mise en œuvre des procédures du programme national pour la généralisation et la promotion du préscolaire et le lancement officiel du programme national de l’éducation inclusive au profit des enfants en situation de handicap du 26 juin 2019.

M Amzazi a également rappelé le mouvement de mutation au titre de l’année 2019-2020, particulièrement destiné aux enseignants des cycles de l’enseignement depuis le 24 octobre 2018 ainsi que l’affectation des cadres académiques bénéficiant de la formation (promotion 2019) d’ici la fin de l’année scolaire dernière.

La rentrée scolaire actuelle coïncide avec l’approbation de la loi-cadre N° 17.51 relative au système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique qui permettra au système éducatif de disposer d’un mécanisme législatif contraignant pour l’État, la famille, la société civile, les acteurs économiques et sociaux et de garantir la durabilité de la réforme, en plus de l’adoption par le Conseil du gouvernement du projet de décret relatif à la composition, l’organisation et les modalités de fonctionnement de la commission nationale chargée du suivi et de l’accompagnement de la réforme du système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, a-t-il ajouté.

Ainsi, le ministre a noté que de nombreuses campagnes et rencontres régionales de sensibilisation et de communication ont été organisées pour une meilleure mise en œuvre des dispositions de cette loi-cadre.

Il s’est également attardé sur les principales nouveautés du système de l’éducation et de la formation en termes des préparatifs pour l’actuelle rentrée scolaire ainsi que sur les modalités prises en ce qui concerne le niveau de la demande de scolarisation, l’offre scolaire, le soutien social ainsi qu’en matière des ressources humaines et de la pédagogie.

Avec MAP

Voir aussi

Nasser Bourita : L’intégrité territoriale du Maroc n’est pas négociable

La déclaration finale du sommet Russie-Afrique appelle à un nouveau partenariat “équitable et multiforme”

Le sommet Russie-Afrique, qui a clôturé ses travaux jeudi dans la ville de Sotchi, a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.