lundi 11 décembre 2017

Observatoire Wafasalaf : Premier anniversaire, nouvelle étude

L’Observatoire Wafasalaf a tenu, jeudi 25 mai 2017, dans son siège social à Casablanca, une conférence de presse pour présenter les résultats de son enquête sur les tendances de consommation des ménages marocains, à l’occasion de son premier anniversaire.

Après une première enquête de base, réalisée en 2016 auprès de 2.508 chefs de ménage et maîtresses de maison, l’Observatoire a mené une deuxième enquête en 2017 auprès de 1.212 ménages représentatifs de la population marocaine, comptant un revenu mensuel net compris entre 2.500 et 20.000 dirhams par foyer en milieu urbain ou péri-urbain.

La société change, les dépenses augmentent

L’étude de l’Observatoire de Wafasalaf a permis de mettre le doigt sur une réalité indéniable, celle du changement profond de la société marocaine. En effet, l’étude montre que, dans un contexte où la capacité financière des ménages reste relativement stable, la tendance à la consommation continue, elle, d’évoluer de manière effrénée, notamment pour les achats à caractère inélastique comme l’école, le logement, l’eau et l’électricité, la nourriture, l’habillement, la santé…, au détriment des loisirs et voyages en famille qui se font de plus en plus rares. Ce qui crée, selon les sociologues présents pour animer cette conférence, dont la sociologue Soumaya Naamane Guessous, un sentiment de frustration chez les parents et leurs enfants. Par ailleurs, l’étude de l’Observatoire de Wafasalaf fait émerger un autre constat tout aussi nouveau, relatif à l’engouement des ménages pour les smartphones, les tablettes, les téléviseurs dernier cri et l’électro-ménager, entre autres. Ainsi, le smartphone et les tablettes tactiles restent les produits NTIC prédominant dans les foyers marocains, à 78% en 2017. Pour ce qui est de l’électro-ménager, l’étude souligne que ce secteur est porté par certains produits, comme les réfrigérateurs et les lave-linge (électro-ménager blanc), ou encore les récepteurs numériques dernier cri, entre autres.

Des données accessibles à tous

Dans un discours prononcé à l’occasion du 1er anniversaire de l’Observatoire Wafasalaf, la Présidente du directoire de Wafasalaf, Laïla Mamou, a indiqué: «L’environnement socio-économique marocain est en véritable mutation depuis plusieurs décennies». Elle a ajouté que la société marocaine et le profil du consommateur marocain ont nettement évolué durant les dernières décennies. Cependant, a souligné la présidente du directoire, cette transformation n’a pas été accompagnée d’études approfondies liées aux thématiques d’achat et de consommation des ménages et des individus. «D’où la création de l’Observatoire Wafasalaf en 2016», a précisé Laïla Mamou. Et de rappeler que Wafasalaf, à travers son Observatoire, porte la responsabilité, en tant que leader dans son domaine, d’éclairer le marché et de mettre à la disposition du grand public, des décideurs et de ses partenaires, les outils nécessaires pour mieux cerner les aspirations et priorités du consommateur. Un véritable baromètre qui permet de s’adapter aux mutations de la société.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Rapport 2016 du médiateur : Plus de 8.000 plaintes et l’administration 1ère visée

L’Institution du Médiateur du Royaume a présenté, vendredi 20 octobre 2017,  son rapport au titre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.