mercredi 19 décembre 2018

Les jeunes Marocains veulent plier bagage : Le grand malaise !

De plus en plus de Marocains dans la fleur de l’âge n’ont qu’un objectif en tête et un désir pressant: quitter le pays pour le prétendu Eldorado occidental, selon le dernier sondage de l’Institut américain Gallup. 

Les facteurs qui accentuent cette envie de partir chez les jeunes, sont principalement liés à l’horizon fermé et à l’absence de perspectives d’avenir, outre l’incapacité des politiques publiques de donner une réponse satisfaisante aux revendications des citoyens.  

SM le Roi Mohammed VI, depuis le début de son règne, n’a cessé de rappeler aux responsables, aux niveaux national et local, leurs obligations. Pour le Souverain, il est inacceptable que les citoyens, notamment les jeunes, se retrouvent obligés de porter leurs revendications et exprimer leurs attentes au Roi du Maroc, au moment où ce sont les politiques qui doivent répondre aux interrogations du citoyen.

Les projets grandioses lancés dans le Royaume n’ont pas été accompagnés d’une implication réelle de la part de l’élite politique du pays. C’est la raison pour laquelle la plus haute autorité de l’Etat a appelé à l’élaboration d’un nouveau modèle de développement. Ce nouveau concept doit redonner espoir en un lendemain meilleur.

Aujourd’hui, force est de constater que plusieurs secteurs vitaux, dont le niveau de rendement se répercute directement sur le quotidien du citoyen, sont en panne: un enseignement inadéquat avec les exigences du marché de l’emploi, un système de santé publique malade, sans parler des inégalités sociales qui font que chez un grand nombre de Marocains, réussir dans la vie n’est pas uniquement une question de bonne volonté ou de compétence.  

Les spécialistes des questions sociales et du développement humain estiment que la balle est dans le camp des responsables. Ces derniers sont en effet appelés à élaborer des plans à même de raviver le sentiment d’appartenance des générations montantes à leur pays, le Maroc.

En attendant de bénéficier d’actions concrètes et palpables, les jeunes marocains continueront de lorgner l’autre rive de la Méditerranée, à la recherche du rêve européen qui se transforme souvent  en cauchemar.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

ONU : Adoption de la résolution marocaine sur la promotion du tourisme durable

La Deuxième Commission chargée des questions économiques et financières de l’Assemblée générale de l’ONU a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.