lundi 22 avril 2019

Migrants du Sud-Est asiatique : Des musulmans persécutés

Migrants asiatiques

La crise actuelle des migrants en Asie du Sud-Est a éclaté début mai quand des passeurs, rendus nerveux par la nouvelle politique de répression de la Thaïlande, voie de transit de ces migrants, ont abandonné en mer des milliers d’entre eux. Des migrants bangladais veulent échapper à la pauvreté et des Rohingyas musulmans fuir les persécutions dont ils sont victimes en Birmanie, un pays largement bouddhiste. En acceptant d’accueillir des migrants, le président indonésien, Joko Widodo, a souligné que Jakarta pourrait ne pas être en mesure de faire face aux coûts entraînés par l’accueil des migrants. «Nous avons besoin d’un soutien international», a-t-il dit.
Le Qatar, émirat gazier du Golfe, a annoncé l’octroi de 50 millions de dollars à l’Indonésie pour l’aider à accueillir des migrants d’Asie du Sud-Est.

Ce don a été décidé par l’émir du Qatar, cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, lors d’un entretien avec la ministre indonésienne des Affaires étrangères, Retno Marsudi, dont la visite à Doha a été axée sur la question des migrants, selon l’agence officielle QNA.
Les gouvernements du Sud-Est asiatique s’étaient attirés les foudres de l’ONU et d’organisations humanitaires en refoulant vers le large des navires de migrants, avant que l’Indonésie et la Malaisie ne fassent volte-face il y a quelques jours et annoncent qu’elles allaient secourir et offrir un accueil temporaire aux candidats à l’exil.

Patrice Zehr

Voir aussi

Massacre de Christchurch : Le tireur des mosquées devra répondre de 50 chefs de meurtre

Le suprémaciste blanc accusé d’avoir perpétré le massacre des mosquées de Christchurch devra répondre de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.