lundi 18 décembre 2017

Social : Le Maroc évolue-t-il dans le bon sens ?

Manif inezgane robes casablanca maroc 2015

Une série noire: des Marocains font justice eux-mêmes en intimidant ou en tabassant des personnes qu’ils considèrent dans le tort. Sommes-nous en train de vivre une vraie crise des valeurs? Est-ce la poussée d’extrémisme que connaît la région qui nous touche?

Deux jeunes femmes ont été agressées à Inezgan parce qu’elles portaient des habits modernes… Sur une pancarte érigée sur la plage d’Anza, on pouvait lire: «Respecter Ramadan, No Bikinis»… Lynchage d’un homosexuel à Fès… Une série d’événements qui ont secoué la société marocaine.
Le communiqué des ministères de l’Intérieur et de la Justice, qui était pourtant clair, mettant en garde contre des citoyens qui voulaient se substituer à la justice, est visiblement resté sans écho à Boumiya. Il y a eu aussi le cas d’un présumé voleur qui a été lynché à mort par la foule au souk hebdomadaire de Boumiya, dans la province de Midelt le jeudi 16 juillet. La victime a été accusée d’avoir subtilisé une somme de 2.000 dirhams…
Tant d’événements qui ont poussé la société civile non seulement à se mobiliser contre la violence, sous toutes ses formes, mais aussi à dire halte à cette régression des libertés publiques et individuelles. D’ailleurs, les personnes qui ont soutenu les filles d’Inezgane à travers des sit -in de solidarité sont catégoriques: mettre un hijab n’est pas nécessairement signe de pudeur.

Il n’y a pas un «bon marocain» et un «mauvais marocain». Il y a tout simplement le citoyen marocain. L’argument prétendant que la société marocaine est une société conservatrice est infondé. Car cette société est tolérante, parce qu’elle est plurielle. Et grâce à la monarchie et au rite malékite, l’identité marocaine est bien enracinée et préservée. La Fête du Trône est par conséquent l’occasion adéquate pour réitérer ce pacte entre l’institution monarchique et le peuple.

Engagement royal

La Fête du Trône n’est pas seulement ce lien populaire, affectif et politique qui assemble les Marocains et la Monarchie. Mais elle constitue également une étape historique marquante qui a une dimension politique et une connotation nationale à travers des projets et réformes touchant le citoyen dans tout le Royaume. La célébration de cette Fête est l’occasion de mettre en lumière le bilan d’une année de réalisations accomplies au niveau national sur les plans, social, politique, institutionnel…
Depuis l’accession du Souverain au Trône, le Maroc s’est transformé en un chantier à ciel ouvert. Rien que l’année dernière, Sa Majesté le Roi a multiplié les actions à caractère humanitaire, économique et politique et ce, à l’échelle nationale et même au-delà des frontières.
Les actions du Souverain dans le domaine social sont nombreuses. Le montrent le lancement et l’inauguration à Casablanca d’importants projets sociaux destinés au développement des aptitudes sportives et culturelles des jeunes, ou concernant la lutte contre la délinquance et le renforcement de l’offre médico-sociale, mobilisant des investissements de l’ordre de 40 millions de dirhams (MDH).
En janvier dernier, le Souverain a procédé, dans la commune rurale Ech-Chellalate (préfecture de Mohammedia), au lancement de deux projets urbanistiques permettant le recasement de 2.274 ménages des douars Labrahma I et II. Idem dans la commune rurale de Sidi Hajjaj Oued Hassar (province de Médiouna) où SM le Roi a lancé les travaux de réalisation de l’opération «Riad» pour le recasement de près de 8.400 ménages bidonvillois de la région du Grand Casablanca…
Sur le plan du développement intégré durable, le projet stratégique de la province de Kénitra (2015-2020) demeure le projet phare lancé par le Souverain durant cette année. Doté d’une enveloppe budgétaire de près de 8,4 milliards de dirhams (MMDH), ce plan est basé sur une approche novatrice en termes de transversalité, d’intégration et de cohérence des interventions publiques. Il ambitionne d’accompagner le développement urbain et démographique de la province, consolider son positionnement économique, améliorer le cadre de vie de ses habitants et préserver son environnement. Dans la même province, SM le Roi Mohammed VI a également procédé au lancement et à la visite d’importants projets socio-économiques à même d’ériger la capitale du Gharb en un pôle majeur de développement, susceptible d’avoir un effet de levier sur l’ensemble des collectivités de la région. Le Souverain a ainsi procédé au lancement des travaux de réalisation de la station d’épuration des eaux usées de la ville de Kénitra et des communes de Mehdia et Sidi Taïbi et de construction de l’hôpital régional de Kénitra. De même, SM le Roi a effectué une visite de la plate-forme industrielle intégrée (P2I) implantée à la commune d’Ameur Souflia (province de Kénitra). Sans oublier le secteur hydro-agricole à travers l’inauguration, au complexe industriel de Jorf Lasfar, de la station terminale du slurry pipeline reliant Khouribga à Jorf Lasfar, de la première usine d’acide phosphorique alimentée par la pulpe de phosphate et d’un Centre de compétences industrielles, réalisés pour un investissement global de plus de 5,450 milliards de dirhams.
Concernant le volet agricole, SM le Roi avait procédé, dans la commune rurale de Tazouta relevant de la province de Sefrou, au lancement d’importants projets hydro-agricoles pour la gestion durable des ressources naturelles et l’impulsion du développement dans le monde rural. Le Souverain a ainsi lancé les projets de construction du barrage «M’dez» sur l’Oued Sebou, de sauvegarde des zones irriguées de la plaine de Saiss et d’aménagement du bassin versant à l’amont des barrages Allal Fassi, Zelloul et du complexe M’dez Aïn Timedrine, pour une enveloppe budgétaire globale de plus de 5,5 MMDH. Sans omettre de rappeler que toute la Famille royale est engagée dans le domaine social et environnemental depuis belle lurette.
La Princesse Lalla Salma, à travers la Fondation Lalla Salma de lutte contre le cancer qu’elle préside, effectue un énorme travail reconnu sur le plan national et international. La Princesse Lalla Meryem, elle, s’occupe de l’enfance et la Princesse Lalla Hasna de l’environnement à travers la Fondation Mohammed VI pour l’environnement.
A cette occasion, une pensée va à la Princesse Lalla Amina, grâce à laquelle, Handi Sport a connu un autre tournant. La défunte croyait aux capacités de ces enfants handicapés et ces derniers ne l’avaient pas déçue. Une vision qui non seulement a donné au pays des champions au niveau international -et les résultats le prouvent-, mais aussi une relève assurée grâce à une pépinière bien garnie.
Le Maroc est donc cette pyramide qui lie toutes ses composantes, ce qui explique comment, dans un espace géopolitique assez perturbé, le Royaume a su faire l’exception dans son environnement régional. Le Maroc est chef de file d’un l’Islam du juste milieu.

Bouchra Elkhadir

Violences sociales : Précisions de la DGSN


Il est vrai que toutes ces rumeurs de violences et agressions poussent à l’inquiétude. D’ailleurs, un communiqué de la DGSN précise que les enregistrements vidéo, qui ont circulé sur les réseaux sociaux et qui montrent de supposées agressions violentes dans plusieurs villes marocaines, ont été prises au sérieux par les services de police qui ont mené des investigations approfondies pour établir la vérité. L’enquête a révélé qu’il s’agissait de vidéos d’actes criminels qui ont été commis dans des pays étrangers, mais qui ont été montés de manière à laisser croire que ces agressions avaient eu lieu au Maroc. De la mauvaise foi, pour donner l’impression que ces séquences vidéo sont tournées au Maroc, afin d’accentuer le sentiment d’insécurité chez les citoyens. Les auteurs auraient été interpellés et traduits en justice, selon le communiqué de la DGSN.

Voir aussi

Concombres de mer/Maroc : Trésor méconnu, braconniers et marché de dupes

La pêche illicite des concombres de mer prend de l’ampleur au Maroc. Elle a déjà …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.