mardi 22 août 2017

CEDEAO : Accord de principe pour l’admission du Maroc !

La Conférence de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a donné, dimanche 4 juin à Monrovia, son accord de principe à la demande d’adhésion du Maroc à ce groupement régional.

La CEDEAO a également décidé d’inviter SM le Roi Mohammed VI à la prochaine session ordinaire, lit-on dans le communiqué final sanctionnant les travaux du 51ème sommet ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO.

Les leaders ouest-africains ont «donné leur accord de principe pour l’adhésion du Royaume du Maroc à la CEDEAO, eu égard aux liens forts et multidimensionnels de coopération» qui lient le Maroc aux Etats de cette Organisation sous régionale.

Le sommet a chargé la Commission de la CEDEAO d’examiner les implications d’une telle adhésion conformément aux dispositions du traité révisé de la CEDEAO et de soumettre les résultats à sa prochaine session.

Ainsi, ce bloc sous régional deviendra, avec l’adhésion du Maroc, la 16ème économie du globe, se plaçant devant la Turquie et l’Indonésie.
En effet, ce marché de 15 pays dispose d’un PIB de 750 milliards de dollars, près de 320 millions de consommateurs et de bonnes perspectives avec la forte croissance enregistrée régulièrement depuis quelques années.
De surcroît, la CEDEAO offre un espace de plus en plus intégré, avec lequel le Maroc va bénéficier de la suppression des barrières tarifaires et de la libre circulation des personnes, des biens, des capitaux et des services.
Avec les pays de la Communauté, le Maroc a initié des projets structurants, dont le plus important est le gazoduc Maroc-Nigéria, qui représente 30% des réserves pétrolières africaines, 31 % des ressources en gaz à travers les pays de la sous-région et qui pourrait entrainer, dans son sillage, des pans entiers des économies africaines.
Fort de son expertise dans de nombreux secteurs (banques, assurance, agriculture, commerce…), le Maroc, premier investisseur en Afrique de l’Ouest, permettra au Groupement de tirer pleinement profit de son expérience. De même qu’il peut constituer, pour les pays de la CEDEAO, une plateforme pour accéder au marché européen.

(Synthèse MAP)

Voir aussi

Voyage… Ces jeunes qui bousculent les habitudes…

Diplôme en poche, nouveau boulot, les moins de 35 ans bousculent les habitudes et, surtout, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.